vendredi 12 juin 2009

TERMINATOR SALVATION


Dès la fin des années 50 le cinéma américain fut constellé d'oeuvres de SF mettant en scène la destruction de l'humanité par la bombe H, la mère de toutes les bombes (Le Dernier Rivage, Dr Folamour, La Bombe, Fail Safe... ). Les années 70 proposèrent ensuite le spectacle de sociétés reconstruites sur les cendres de l'apocalypse, des sociétés fascistes (Rollerball ou L'Age de Cristal) ou carrément barbares (Mad Max 2 en 1982). Probablement provoquée par la reprise des hostilités et des discours catastrophistes et va t'en guerre entre russes et américains depuis l'élection de Reagan en 1981, on assiste durant les eighties au retour des films post-nukes. 1983 avec Testament et The Day After, 1984 avec le britannique Threads ou en 1986 avec le dessin animé When the wind blows. Tous ces films théorisent et rivalisent d'imagination et de détails pour nous montrer ce qui nous pend alors au nez : la fin probable et toute proche de l'humanité.
C'est en 1984, donc en plein milieu de ce revival atomique, que James Cameron sort Terminator. A l'unisson de son époque, il nous dit que la guerre atomique aura bien lieu et qu'elle sera le fait indirect de la course aux armements. L'Homme s'est fait piéger par les armes qu'il a lui même créées pour se défendre... Un scénario "classique" reprenant la défiance populaire à l'encontre du progrès scientifique et militaire et qui venait d'être illustré l'année précédente par le Wargames de John Badham. Le discours est simple, notre destin c'est la guerre et il est trop tard pour éviter la tragédie et c'est dans ce contexte "chaud" que Cameron va raconter son histoire. Un Terminator vient du futur pour éliminer la future mère du leader de la Résistance. Si elle meurt, les machines auront remodelé l'histoire et nous perdrons la guerre et si l'espoir de l'humanité réside dans cette victoire, il n'est pas question toutefois de pouvoir éviter la catastrophe atomique. Le Terminator est une machine qui ne rigole pas, "something that felt no pity, no pain, no fear, something unstoppable" nous disait alors l'affiche du film. Aussi inéluctable qu'est l'avancée du temps et ainsi notre rapprochement fatal vers la guerre, le Terminator piste sa proie et rien ne peut le stopper. Même complètement détruit, il rampe encore et encore vers sa cible. Un méchant incroyable, fascinant, dont la sobriété et l'abnégation sont d'une classe folle. Comparé aux autres "bad guys", celui ci dépouillé de tout ne conserve en lui que le mal à l'état brut, un colosse nu tel qu'il apparait devant la troupe de punks. Depuis 1984, quiconque s'est chamaillé avec son disque dur ou une carte mère connait l'effroyable inhumanité des machines... Si en plus son programme est de vous éxecuter, pas de dialogue possible, juste la fuite.

Quelques années plus tard, en 1991, Cameron dynamite la noirceur de son film en sortant sur les écrans une suite boursouflée à la cortizone, gonflée aux effets spéciaux. D'avantage évènement technique que révolution scénaristique le Terminator 2 avait été accueilli avec une certaine fraîcheur de la part de certains fans (dont votre serviteur faisait partie). A la fin du second opus le jugement dernier est évité, le jeune Connor est sauvé grâce à un T800 venu le sauver d'un T1000... Le futur n'est plus inéluctable, le destin nous appartient et l'avenir sera ce qu'on en fait. La morale confortable d'un film pour ado à la violence édulcorée et au rendu très familial. Terminator 2 c'est le remake du premier avec une morale rassurante pour le grand public : les machines ont désormais une raison pour être devenues méchantes (car elles n'ont fait que se défendre d'une tentative de déconnexion générale) mais au final le Terminator se sacrifie pour nous sauver et s'il s'est humanisé (en faisant des blagues en espagnol) c'est que au bout du compte nous aussi nous pouvons apprendre à redevenir humains, nous nous sauvrons de nous mêmes pom pom tralala...
J'ai toujours trouvé ce revirement douteux. Il niait l'esprit du premier et ce qu'il nous proposait à la place ne m'intéressait pas. Terminator baby sitter contre un Terminator liquide dans un affrontement surfriqué, à l'évidence c'était le début de la fin pour une franchise qui d'années en années continuera de revendiquer une mythologie tout en lui tournant le dos.
Suite tardive, le troisième fit le choix de la parodie morveuse du second et n'existait que pour le feu d'artifice final tant attendu...
En multipliant les terminators et en leur donnant des pouvoirs démesurés, les deux suites se retrouvaient écartelées entre les possibilités offertes sur le papier par ces nouvelles machines et par la nécessité de faire vivre le suspense. Grand écart impossible ruinant la suspension d'incrédulité... Combien de fois le T1000 aurait t'il pu tuer directement John Connor ? Pourquoi nous infliger des scènes où on le voit faire "non non" du doigt, là où le T800 du premier film éblouissait le spectateur dans sa volonté sans fioriture !? Place donc à un spectacle vain dont la représentation virtuose rend le spectateur confus, l'abandonnant à la vision joyeuse d'une pyrotechnie élaborée et laissant en chemin l'imaginaire qui formait le cocon d'une histoire puissante et cohérente. Ils ont tué le Terminator, comme ils tuèrent l'Alien, en le multipliant...

Mis en boite par le réalisateur de Drôles de Dames Joseph McGinty (dit McG, claaasse), Terminator Salvation est donc la troisième suite du chef d'oeuvre de Cameron, et, ce coup ci (c'est à la mode) on nous propose une sorte de reboot premier degré de l'histoire clairement élaboré en vue de nous servir une nouvelle trilogie... Et c'est finalement dans cette remise à plat que réside le seul vrai point positif de cette assourdissante purge. Sortir enfin du carcan scénaristique proposé par les trois premiers films était une idée séduisante pour le spectateur qui se titillait légitimement la nouille se demandant bien quel nouveau chemin un récit "original" allait-il pouvoir emprunter. Bien sûr, on pouvait se douter qu'il y avait de grandes chances pour qu'on le conduise directement et une fois de plus dans la fosse à purin, mais la mise en bouche proposée par la bande annonce avait réussi à exciter tout le monde, "si vous nous écoutez c'est que vous êtes la résistance"...
Si les toujours très professionnels faiseurs d'Hollywood arrivent généralement à sauver les apparences en produisant des films aseptisés comme des saucisses de celluloïde calibrées pour que rien ne dépasse dans les étals des Virgins du monde entier, il arrive pourtant qu'au pays du billet vert et de la machine à illusion tout foire et que tout parte en quenouille transformant un soufflet de 200 millions de dollars (50 fois plus que l'original) en gloubi boulga infâme et indigeste. Ici c'est bien simple la vulgarité intellectuelle des idées proposées n'a d'égale que l'incohérence totale de l'ensemble. Sans queue ni tête le résultat projeté à l'écran est si aberrant qu'on doute que quelqu'un ait pu voir le film avant que la copie n'ait été dupliquée. Comme si du technicien au réalisateur tout le monde s'était barré en week-end une fois le boulot torché, persuadé que quelqu'un d'autre s'occuperait de fermer les fenêtres et de couper le compteur.
Face à une telle tourte, les fans, prévisibles comme une fin de film PG13 remonté, volèrent prestement au secours de leur franchise préférée en mettant en avant d'une manière quasi pavlovienne le fait que Salvation a été amputé d'une trentaine de minutes. Evidemment, on se doute bien que ça ne doit pas arranger une narration confuse aux enjeux stupides et brouillons, mais je lance le pari que les 30 minutes de plus ne feront juste qu'épaissir encore plus la panade déjà bien beurrée qui nous a été servie... Espérer boucher les trous du script en voyant le film en version longue ça serait un peu comme bouffer une purée dégueulasse et espérer reconnaître le goût des patates en se bâfrant en plus les épluchures !
Les pieds dans la semoule et le nez dans les biftons McG réalise en regardant ailleurs, probablement satisfait de l'inertie de la machine hollywoodienne. Résultat c'est passé au dessus de la casserole, ça colle aux semelles et c'est tout moche. Celui qui a eu l'idée de désaturer l'image peut aller se pendre, il restera toujours le gaz pour celui qui a eu l'idée de foutre un filtre bleu là dessus !
Passée l'introduction dans laquelle McG s'est dégorgé le poireau avec un plan séquence pirouette à la Children of Men (en moins gracieux, moins intelligent et moins virtuose) sa mise en scène est aussi plate qu'une pizza sans garniture. Dépassé, fainéant ou tout simplement incapable, ce marmiton n'essaye jamais rien, n'arrive jamais nulle part et semble pas être capable d'autre chose que de remplir son film par des citations et des clins d'oeil. Chaque morceau de bravoure étant cuisiné avec divers morceaux empruntés ici et là... Connor devant la cité Skynet tel Frodon devant le Mordor ou le final copie conforme d'Alien3, ou de T2 je sais plus... Mais c'est lors de la scène la plus spectaculaire du film qu'on racle les fonds de casseroles de l'inspiration. En moins d'un quart d'heure on nous balance La Guerre des Mondes (Robot géant, pêche aux humains et bruitages ad hoc), Transformers (le robot géant et ses motobots) et Mad Max 2 (camion citerne, gamine et plans photocopiés) Alors je veux bien que le cru de Spielberg l'ait impressionné, qu'il ait voulu se mesurer au pâté numérique de Bay et que le troisième ait été goulûment cité par Cameron lui même comme influence mais bon, à ce niveau là "citation" s'écrit "plagiat". C'est étonnant de voir que du ciné US le plus dispendieux jusqu'aux prods françaises les plus cheapos, on ne fait que déglutir un cinéma digéré depuis des années... Avec un tel niveau de consanguinité j'entend déjà l'industrie du ciné US nous sortir son banjo pour nous jouer un p'tit air !
Au delà du déjà vu, ce qu'on a se mettre sous la dent est famélique, à l'image du décors désertique du film. Aride. La base des résistants ? Trois pauvres tentes et deux couloirs. (McG fera pourtant exploser des mines, une roquette dans un tunnel, des grenades et passera tout le décors aux alentours au napalm). Les villes détruites ? Une scènes ou deux dans une rue en ruine... (McG fera pourtant péter un immeuble entier, comme ça, gratuitement). Le reste est torché dans le désert. Les résistants du monde entier sont à l'écoute de la voix de Connor ? Un plan sur des gars dans une forêt en plastique... Roland Emmerich l'européen aurait filmé des chinois sur la muraille de Chine, des Africains dans le Sahara et des français avec des bérets devant une Tour Effeil en flammes. Mais McG est américain alors pour lui le monde connu s'étend sur une zone de 300 kilomètres autour de Los Angeles !

Fidèle à l'axiome qui veut que moins il y a d'idée, plus il y a d'explosions, tout ce que se contente de faire McG c'est de laisser ses potes du département pyrotechnique tout faire péter ! Les 200 millions de budget c'est essentiellement pour l'essence ! Tourné au Qatar le film n'aurait pas coûté plus cher qu'un Bruno Mattei... C'est bien simple, il y a plus d'explosions dans ce film que de lignes de dialogues dans un Woody Allen, mais il y a trois fois moins de morts que dans un prime de Plus Belle La Vie... C'est tellement assourdissant que le spectateur rendu sourd et complètement abruti par cette tonitruante bande son doit saucer ses neurones pour tenter de démêler un imbroglio scénaristique totalement loufoque siphonné par trop de paradoxes temporels et ruiné définitivement par les innombrables bourdes d'une paire de scénaristes absolument pas concernés par la choucroute (et déjà responsables entre autres de l'inénarable scénar de l'estomaquant Catwoman). Je mets au défi ceux qui ont vu le film de raconter l'histoire à leur entourage et d'observer les mines déconfites, hilares ou perplexes qui apparaîtront lorsque vous expliquerez que Marcus un condamné à mort se fait transformer en cyborg en 2010, il se réveille en 2018 mais le con calcule pas qu'il est une machine... il va rencontrer le futur père de Connor comme ça pouf pouf par hasard et puis finalement il ira rejoindre la résistance grâce à une copine de Connor qu'il rencontre aussi par hasard, ensuite Connor il veut le tuer parce que c'est un cyborg, mais la meuf elle sait qu'il a un coeur, parce que c'est comme ça, les filles c'est romantique elles sentent ce genre de truc. Connor c'est un chef qui a joué batman alors il fait sa grosse voix mais finalement le cyborg il lui dit que c'est les machines qui ont son futur papa, alors il part chez skynet à pied. Connor aussi il part là bas mais en moto, il arrive donc un peu après. Marcus papote avec la conscience de skynet, un peu comme quand ta clé usb et ton disque dur externe tapent le carton, mais finalement il se rebelle lorsqu'il apprend qu'il a été manipulé pour que les machines infiltrent la résistance afin de remonter le signal d'attaque pour détruire un sous marin, de rage, il enlève alors sa puce qu'il a dans le cul et choisit d'être un humain parce qu'il a un coeur tu vois (les machines elles en n'ont pas normalement). Connor arrive, vu qu'il est dans le repaire de Skynet qui l'a attiré pour le tuer il bute plein de terminators, un ou deux, puis tout le monde se sauve en faisant tout péter. Connor est presque mort heureusement car Marcus en a gros sur la patate parce qu'il a tué son frère et deux flics (son frère c'était pas assez, il fallait rajouter les deux flics... Dans la version pour le moyen orient j'imagine que Marcus a en plus mangé du jambon !). Il va ainsi pouvoir accomplir sa salvation en offrant son petit coeur (fracassé par un T800 la bobine précédente) à John Connor pour une transplantation dans une unité médic qui ressemble à l'infirmerie de la première saison de Deadwood...

Voila donc le fourre tout de Terminator 4 aux enjeux débiles et mille fois réchauffés, les mêmes histoires servies inlassablement avec à chaque fournée ses propres décors et ses propres personnages franchisés. Passionnant comme un pamplemousse sous vide air. Fascinant comme jouer avec M. Patate...
Dans cette soupe de caca, il ne faut pas s'étonner que les croûtons aient des goûts de chiottes. Mis à part les deux personnages principaux interprétés par deux bovidés, les autres personnages restent sur le bord de l'assiette. Michael Ironside vient cachetoner comme s'il faisait une courte apparition dans un obscur Z italien, Kate (Mme Connor) n'est là que pour servir les plats, pleurer sur deux scènes et faire sortir la punch line de Connor... A croire que son personnage n'est présent que pour un souci de continuité.
Les autres autour plombent le récit ou le rendent totalement hors sujet mais ils permettent une identification confortable pour toute la famille américaine. On retrouve donc les éternels "pote black" sympa mais à qui faut pas la faire forcément incarné par un rappeur, la bimbo cool à grosses loches un peu garçon manqué mais tellement romantique (Moon Bloodgood, tellement refaite à 33 ans qu'on dirait un CGI), la vieille dame bienveillante et pétrie de bon sens avec toujours un bon conseil vissé au coin du bec qui se retrouve à servir le thé à la fin de la bataille (Tante May, sors de ce film bordel !) et puis il y a la petite fille Noire, choupie comme tout, sage mais malicieuse, celle vers qui on se tourne à la fin en rigolant, pouce en l'air parce que c'est elle qui a le détonateur et dont le rôle se borne à nous reservir une version propre et bien élevée du Feral Kid de Mad Max 2...

Franchement, ceux et celles qui s'extasient devant ce film manufacturé comme une vache qui rit devraient se pencher sur l'écriture de ces personnages avant d'en vanter les mérites. Pour moi ils sont comme ces gens qui se déclarent "amateurs de fromage" mais qui te vantent la forme dynamique, la coque chatoyante et le goût fascinant du Babybel ! Au fond c'est parce que j'aime le fromage que je conchie ce Terminator Savonnette... Et que je conchie les inconscients comme moi qui tant qu'ils iront voir des bouses pareilles ne doivent pas s'étonner qu'elles soient produites !

Un petit épilogue pour résumer :
On a évité : Marcus lançant "hasta la vista baby" à l'ordinateur avant de le casser
On a pas évité : Guns'n'Roses
On a évité : Marcus avec des lunettes de soleil dans un bar avec Bad to the bone
On a pas évité : la gueule à Schwarzy
Mais on a évité de nous montrer sa bite (pour le coup le film est moins culotté que l'adaptation de Watchmen)

117 commentaires:

Anonyme a dit…

Mais, comme d'hab, quel talent...

Un léger doute sur le côté post-nuke de Rollerball (le vrai pas la purge). J'avais souvenir d'un monde passé sous la coupe de conglomérats économiques

M'enfin...

Bonjour chez vous
Jean Meyran

Darkminou a dit…

dommage, on a pas esquiver le "je reviendrai" et le "viens avec moi si tu veux vivre" (qui montre que papa connor est bien papa connor jeune)

Mais pour citer celui qui commenta plus tot, "comme d'hab, quel talent"

junko a dit…

Anonyme :
Oui tu as raison de douter, en y repensant je me dit que j'ai peut être un peu été rapide sur ce coup là.

Mais ceci dit, Mad Max 2 c'est pareil, rien ne dit au début du film qu'il y a eu un apocalypse nucléaire. Le désert qui sert de décors est un vrai désert et n'a rien à voir avec une quelconque catastrophe atomique.

Gaël a dit…

Yo Junko
Désolé de passer par là pour te contacter, ,mais j'ai pas ton mail, tu peux me mailer STP (mail ci joint), j'ai un truc à te proposer (rien de sexuel)
merci à pluch.

Anonyme a dit…

Il est vrai que je ne suis pas toujours d'accord avec l'analyse des films que tu présentes Junko, même si elles me procurent toutes un plaisir malsain à les lire et un ricanement proche du rire machiavélique de super-méchant.

Mais là, je dois dire que tu as (à mon sens toujours) tapé vraiment juste, j'ai été voir ce film avec l'espoir de passer 2h devant un film qui me triturerait les neurones et pas seulement devant des explosions, ma foi très bien faites, mais inutile.
- Marcus, qui après avoir survécu à des trucs qui en temps normal te fracasse la gueule, ne se rend toujours pas compte qu'il est un robot.
- La petite noire uniquement présente dans le but de lui faire ramasser le détonateur au bon moment.
- Et cette pseudo histoire d'amour bien moisie entre marcus et la resistante, militaire mais très bien proportionnée, pas un muscle qui dépasse, une poitrine parfaite et surtout aucune cicatrice sur son corps de combattante -__-'

Bref, ce film m'a tué, j'en suis sortie en regrettant d'avoir dépensé 7.50€ que j'aurais bien mieux investi en les glissant dans un bouche d'égout.

Sur ce, bonne journée à tous.

PS : Je vous prie d'excuser les fautes d'orthographe, je n'ai pas le temps de me relire.

Renaud a dit…

Salut

Comme d'habitude j'apprécie toujours autant la plume de Junko, et ses comparaisons me font toujours autant bidonner, mais une question me taraude : pourquoi aller voir un film qu'on est sûr et certain de ne pas aimer ?

Soyons francs et lucides, si le cinéma américain (et d'ailleurs, ne soyons pas sectaires) peut produire des petits bijoux, ils sont à chercher du côté du cinoche indépendant. Les block busters sont généralement là pour remplir les poches des producteurs et vider la tête du spectateur. Partant de ce postulat de base, le gogo qui a claqué minimum 6 euros dans sa place de ciné ne doit s'en prendre qu'à lui-même s'il est déçu par le film, il était prévenu dès le départ !

Je n'irai pas voir Terminator salvation, je n'en avais pas envie bien avant de lire ce post, ce dernier n'a fait que confirmer mon intuition. J'attendrai patiemment la sortie dvd pour le pirater gentiment, pas question que je gaspille un centime pour ce genre de bouse, et je le regarderai un soir d'ennui profond.

Junko, par pitié, même si tes critiques de films de merde me passionnent depuis des années (si si !), fais nous une fleur, dresse une petite liste de films qui t'ont vraiment emballé, même des block busters ... Fais nous rêver un peu, le cinoche actuel est si triste !!!

Un dernier mot : des enculeurs de mouches vont nous pondre un remake de la série Le Prisonnier... On a touché le fond ...

Anonyme a dit…

Par pitié, ne va plus au ciné...lire tes critiques, c'est comme aller au chiottes un jour de chiasse, ça pue, ça soulage mais à force c'est désagréable...un peu facile de critiquer les bouses comme tu dis (c'est clair que ta sélection de films en présente de belles), mais quel intérêt de descendre un film déjà assez merdique au visionnage sans qu'en plus on se tape des tartines de pseudo-critiques à l'intérêt égal à l'horoscope d'un journal gratuit? Rien que dans cette critique de t4, tu parles du chef d'oeuvre de cameron... Ha oui? lequel? l'arrogance de ce réalisateur, qui pense être le meilleur parce qu'à chaque sortie de ses "films" ceux-ci explosent le record budgetaire pour un film, qui se donne le pouvoir de scénariser, de produire et de réaliser ses films en même temps (mon dieu son prochain film est pour bientôt avec "avatar" comme le temps passe vite...) me fait gerber... on a le même en france : un petit indice : il a fondé Europa Corp (veritable anus de la pellicule), producteur ET scénariste de la célébrissime quadrilogie pour laquelle Joe le taxi serait devenu serveur dans un bar et nettoyeur de chiottes en heures sup',... Enfin, bref... Tu vois, ce genre de film, c'est pas bien dur d'en dire ce qu'ils sont vraiment, le plus fun à mon avis, ce serait que tu t'attaques au films que tu as aimé...ca ferait avancer le schmilblick

Anonyme a dit…

Le dégueulis classique et prévisibe du fan de films indépendants faits avec des acteurs qui jouent comme des culs et des effets spéciaux faits avec une lampe torche et du pudding !! Va te taper tous les épisodes de star treck en bouffant des chips !!

Chuck a dit…

Ben voui...On le sait, les suites c'est tout pourri.
On y va passqu'on est nostalgiques des emois a la projo du "1"...et on est toujours cocu.

Moi je vais plus voir que les "1".

Anonyme a dit…

Est-ce que tu n'as pas autre chose à faire que de passer ton temps au ciné pour voir des "bouses" comme tu dis et pour les descendre en flèche sur ton blog ? Moi personellement j'ai beaucoup aimé ce T4 (même si c'est vrai qu'il ne peut pas être aussi bon que le premier, je te l'accorde). Mais tu ne crois pas qu'il y a peut être des gens qui aiment voir des films pour se vider la tête et ne pas avoir à réfléchir ? Je me lèv tous les jours a 4h30 du matin pour bosser une disaine d'heures par jour et je préfère aller voir un film d'action comme celui ci ou une comédie bien débile plutot que de me faire chier avec un film indépendant chiant et pompeux au possible ! Vous me faites bien rire vous les amateurs de "Cinéma" à jouer les critiques chevronés à chaque fois qu'un film "pue le fric" à cannarder Holywood à chaque sortie d'un block-buster, ça en devient puéril et malsain. Tu crois vraiment que tes textes sont intelligents ? c'est pas parce que tu fais des comparaisons corrosives, des clins d'oeil à d'autres films et que tu connais le om de tous les réalisateurs du monde que ça l'est !! En tout cas, le problême n'est pas la !! Le fait est que tu manques de respect aux personnes qui aprécient ces films ! Franchement, tu me fais penser au vendeur de BD dans les simpson ! Alors calme ta ferveur, va trouver un boulot (tu véra tu aura moins de temps pour être con, ça peut être une bonne thérapie) et si tu sais si bien ce qu'est le cinéma, écris un film et fais mieux que les autres !!!

junko a dit…

>Renaud.
Qui te dit qu’en allant voir ce film j’allais être sûr de ne pas aimer ? Soyons franc et lucide comme tu dis, on a parfois de bonnes surprises.
Par exemple quelques jours avant d’aller voir T4, je suis allé voir Drag me to hell, le dernier Raimi, et je me disais qu’il y avait un potentiel pour une note pour ce blog. Pourtant j’ai adoré le film de Raimi qui m’a vraiment amusé et fait passer un très bon moment. Voila, T4 par contre j’ai trouvé ça à chier. Il suffisait de lire les intw de McG pour le savoir tu me diras, mais je ne les ai lu qu’après…
Je ne suis pas d’accord pour dire que les blockbusters sont forcément de la merde pour vider les poches et la tête, on peut faire du ciné de masse intelligemment et on peut faire des petits films indépendants ou à petits budgets qui soient vraiment merdiques. Y’en a dans ce blog.
Quand à l’éternelle liste des films que j’aime, je vois pas en quoi ça pourrait être intéressant mais comme je dis à chaque fois, regarde la liste de liens, t’auras des pistes.

>Anonyme suivant
OK, j’ai lu ton truc, je comprend pas bien, tu me demandes d’arrêter d’écrire, d’arrêter d’aller au ciné, tu me dis que mon truc est aussi intéressant qu’un horoscope pour ensuite nous tartiner des banalités dignes d’un topic junior allociné…

>Anonyme du 18 Juin
Le commentaire classique et prévisible du fan débile qui sort les crocs dès qu’on dit du mal de ce qu’il a aimé. Pensant que si je fustige T4 c’est que je suis forcément un fan de Rohmer, le cuistre me conseille de bouffer des chips devant Star Trek. Je sais que tu reviendras, puiser des arguments pour impressionner les meufs à la récréation…

>Chuck
Pas forcément, certaines suites valent le coup : Mad Max 2, Le Parrain 2 et 3, la Planète des Singes…
Mais bon, en pratique, c’est comme les remakes, The Thing, the Body Snatchers et d’autres films sont d’excellents remakes mais la frénésie récente en la matière rend les remakes encore plus suspects que les suites !

junko a dit…

>Au camarade anonyme travailleur
Une belle enfilade de clichés… J’les ai déjà tous à peu prêt eu, merci de m’avoir fait un résumé de toutes les imbécilités qu’on peut sortir par ici !
1-N’as-tu pas autre chose à faire ?
2-T’es con de dire que c’est de la merde parce que j’ai bien aimé
3-Moi je travaille pendant que toi tu branles rien à faire des textes de merde comme ça
4-moi j’ai envie de me vider la tête
5-dès que c’est un film à sfx, vous les intellos vous dites évidemment que c’est nul
6-tu te crois intelligent alors que t’es con
7-va te trouver un boulot
8-et toi t’es capable de faire pareil au lieu de critiquer ?
Merci, ton commentaire me permet de faire une synthèse pour tous tes camarades tétards qui passent par ici, voici donc mes réponse :
1-Oui, j’ai d’autres trucs à faire, et je les fais aussi. Merci.
2-T’es con de dire que t’as aimé alors que moi je dis que c’est de la merde
3-Oué et t’as intérêt de continuer, il faut bien que les services sociaux puissent continuer à me vendre des tickets de cinéma à prix réduits. Merci pour ta participation, même involontaire à ce blog.
4- Si ta seule demande c’est que T4 te vide le cerveau comme un film de cul te viderait les couilles, t’en as rien à foutre que le film soit bon ou pas, tant que les images bougent…
Le cinéma est quand même sympa avec les gens comme toi, on peut pas dire que t’as pas le choix dans les films idiots qui prennent les gens pour des cons. Te faire vider le cerveau c’est pas le plus dur au ciné aujourd’hui.
Après y’a des gens qui pensent que le divertissement peut être de qualité. Je fais une différence entre les Dents de la mer 1 et 4, je fais une différence entre T1 et T4, parce qu’il y a une différence entre des films et des attractions de fête foraine.
5- Bien sûr, un argument poujadiste de réac beauf, ça manquait. Désolé mais tu n’as rien pour étayer cet argument à la con. Et tu lirais attentivement, tu verrais que je m’excite devant des films à sfx et à gros budgets… S’ils sont fait pour le spectateur et pas pour lui vider le cerveau et le porte monnaie.
6 et 7, je suis sûr que si tu repasses dans le coin tu pourras approfondir ton point de vue quand à ces deux points !
8-Bon, c’est le meilleur celui là, le cinéma est fait pour le spectateur, c’est lui qui paye. Il a le droit de donner son avis sur ce qu’il en pense.
Lorsque tu vas au resto et qu’on te sert de la merde, tu dis c’est dégeulasse, même si t’es pas cuisinier. Lorsque tu vas à un concert et que tu trouves le groupe à chier, tu vas fermer ta gueule parce que tu sais pas jouer de la guitare ?!
Pour finir, qu’est ce que t’en sais que je tourne pas des films ?!

Merci en tous cas, ça faisait quelques mois que je n’avais pas eu ce genre de messages, là tu m’as gâté tu m’as balancé tout d’un coup. T’as un peu grillé toutes tes cartouches, mais merci quand même.

je ne te ferai pas l’affront de te demander si t’as pas autre chose à faire alors que tu taffes 50h par semaine, à venir laisser des coms ici… T’as pas de famille ? T’as pas d’amis ? Allez, retourne bosser, la France a besoin de toi, de travailleurs dociles qui ne veulent que se faire vider le cerveau !

Alan King a dit…

Quand la réponse à un com devient plus jouissive que le post qui était déjà la critique la plus éclairante lue depuis très longtemps, on sait qu'on tient un nouveau bookmark pour son navigateur.

Anonyme a dit…

"je ne te ferai pas l’affront de te demander si t’as pas autre chose à faire alors que tu taffes 50h par semaine, à venir laisser des coms ici… T’as pas de famille ? T’as pas d’amis ? Allez, retourne bosser, la France a besoin de toi, de travailleurs dociles qui ne veulent que se faire vider le cerveau !"

=D =D

beh n'empeche ca me donne encore plus envie d'aller le voir cte bouse moi!
des films bien et qui font reflechir c'est cool, mais des merdes interstellaires ca vaux largement le detour apres avoir été critiquée comme ca.

crading a dit…

Coucou melvaillene! dis moi, tu me fais penser à un certain yannick dahan, tu sais, celui qui fait des chroniques sur cinecinemafrisson, et qui est a l'origine du futur film "la horde" (un film de zombie en france, un!... meme si ya un certain "mutants" d'un certain david morley.. mmmh moi j'y vais comme qui dirait en marchant sur des œufs, dit moi si tu l'a vue) ça te dérrange si j'en fais un liens de parenté convictionnel (c'est français, ça?) j'attends clairement que tu me dise ce que tu pense de l'oiseau, je suis curieux, si tu connais pas, bah tu tape son nom dans dailymotion.
Allez j'tembrasse comme c'est pas permit, et longue vie a ton blog, aux p4 & cie

Anonyme a dit…

Tu as du répondant et ça me plait, c'est bien, c'est un bon point pour toi (ironie je précises)! Tu as été vexé par mes remarques ? tant mieux c'était pour te faire réagir et voir ce que tu allais répondre. Je ne suis pas surpris que ce soit un collibet insultant et puéril de bas étage ! Cela prouve que j'ai raison !! Je m'explique .... Tu me dis "pourquoi tu laisses ce commentaire .... t'as pas d'ami, de famille ... blah blah blah" ou encore "la france a besoin de toi etc..." mais quelques heures après mon commentaire j'ai déja une réponse !! la preuve que tes divagations s'appliquent à toi aussi !! Ce que je voulais dire 'je ne l'ais pas bien expliqué excuse moi" c'est qu tu fais du "cinéma artistique" un affaire d'état, mais en fait on en a rien a foutre !! D'ailleurs je vais retourner le problême ... : ton commentaire veut dire "tu es un con par ce j'ai pas aimé et toi tu as aimé !!(cf argumnt n2 dans ton texte) Tu pense donc être plus intelligent que moi ?Je pense en fait que , en tant que cons on peut se donner la main !! Ce que je veut dire et que tu n'as pas l'air d'avoir saisi, c'est que : Ok tu n'as pas aimé le film, c'est une merde qui sent comme le cul d'une poule qu aurait contracté un cancer du rectum en mangeant du grain transgénique, ok c'est ton droit,je ne critiques pas tes gouts, je ne pense pas être l'incarnation du bon gout cinématographique, mais je sais ce que j'aime et ce qie je n'aime pas. Terminator 1 j'adore, terminator 2 j'aime bien, terminator 3 je n'aime pas et j'aime beaucoup terminator 4. Ce que je dis c'est que tes propos sont insultants envers les gens qi n'ont pas le même avis que toi, tu n'est pas non plus le bon gout incarné, saches le. Je pense aussi comme toi que le divertissement peut être de qualité et je sais aussi faire la différence entre les dents de la mer 1 et le 4. DAns ta liste de films de merde, il y a aussi des films que je n'ai pas du tout aimé mais je ne me permet pas d'insulter les gens qui on pu apprécier ces film ca j'ai l'humilité de me dire que tout le monde n'a pas les mêmes gouts et les memes attentes (ce qui est un signe de maturité soit dit en passant)! Descendre un film et traiter les spectateurs de connard de manière sous-jacente son deux choses bien distinctes. D'ailleurs, je t'invites à relire mon premier commentaire pour voir qu'à aucun moment je ne te traites de con ou de quoi que ce soit d'autre, meme si ta réponse me fait penser que j'aurai pu le faire sans trop me tromper ! Quoi qu'il en soit, je pense toujours (et je parles au nom de ma famille et de mes amis que je n'ais pas) que si tu es capable de mieux, prouves le et arrete par pitié d'être aussi méprisant et insultant ca le cinéma doit rester un divertissement au meme tire que la musique, le sport, le théatre,la littérature... et que ce n'est pas par ce que l'on a pas le meme avis que toi que l'on est forcement des demeurés des illétrés et des incultes. Prends du temps pour réfléchir et arrete de faire le mariole avec tes grandes phrases, critiques les films que tu n'aimes pas si tu le veux (encore une fois ce n'est pas ça que je te reproches) mais arrete de tenir des propo injurieux envers les personnes qui n'ont pas la meme analyse que toi car meme si tes insultes son camouflées dans des comparaisons parfois droles mais toujours empruntes d'immaturité (ca doit être ca qui les rend parfois drôles)elles sont bien présentes et c'est ca qui me casse les couilles (que j'aime bien vider de temps a autre avec un film deboules comme tu le dis si bien). Ce n'est pas toi qui décide de ce qui est bien ou pa !! en ce quiconcerne le beauf pujadiste, je préfère etre un beauf qui s'assume qu'un petit bobo insolent surfait qui s'ignore voltairement comme si il avait honte de lui même (c'est surement pour ca que tu est si méprisant et aussi agressif qu'un album de slayer, la technique et le talent en moins)! Sur ce, je vais finir par un amicale "va trouver un travail fénéant" et a dans 20 minute si comme d'ah tu n'as rien d'autre a foutre !

Isa a dit…

On peut quand même se demander pourquoi quelqu'un qui aime les films de merde va sur le blog 'les films de merde', sachant pertinemment que l'auteur du dit blog va critiquer des films de merde, et donc ceux qui aiment les films de merde ?
Masochisme?

Anonyme a dit…

on peut aussi se demander pourquoi ceux qui n'aiment pas les films de merde vont sur le "blog des films de merde"... pour se rassurer?

Isa a dit…

Puisqu'on en est là pourquoi aller au cinéma ? Pourquoi sortir de chez soi pourquoi aller dans un bon resto pourquoi aller prendre un café avec des amis pourquoi lire un bon livre ou aller voir une expo, pourquoi aller lire des critiques de Junko ?

Parce que c'est bon tout simplement.

Heyoka95 a dit…

A quand un blog des films que tu trouve moyen? ^^

Anonyme a dit…

J'ai des propositions pour des chroniques de filmes bin merdiques :
pourquoi ne pas parler du Fabuleux destin d'Amélie Poulain qui est un chef d'oeuvre de niaiserie et de bons sentiments gerbans à en faire pâlir de jalousie les télétubbies eux mêmes ? Cett petite connasse qui se melle des affaires des autres, qui essaie de créer des couples, de sauver jamel debbouze de M.Collignon le méchant patron ? C'est chiant² et franchement je ne comprends pas pourquoi ce film qi a étéadulé à sa sortie ! C'est nul la musique est chiante, on a toujours autant envie de baffer Audrey Tautou !
On peut aussi parler des Choristes !! C'est à peut pres la meme recete mais la c'est les gamins qu'on a envie de tarter !
La série toute entiere des Harry potter (Clic clic... BOUM) Une bonne balle de 9mm dans la nuque ça va le calmer le petit sorcier de mes 2 !
Ou encore Sa majesté Minor !! Pour la petite histoire, j'avais très envie de voir ce film, qui en définitive se résume à un bouc qui nique un arbre, ensuite il nique un homme cochon, puis au tour d'un santaure de nique un cheval !! C'et fin et recherché !!! Donc je suis allé voir cve film avec ma copine et on s'est fait chier mais à un point !! Pire encore que Amelie Poulain (ici c'est garcia qu'on a envie de baffer)! La séance commencait à 21h15, au bout d'un moment je me suis dit : "bon, c'est chiant mais on va rester encore un peu, le film doit être commencé dpui au moins 1h 1h15, ca va aller !!" à ce moment la je regardes ma montre, bordel !! il n'était que 21h50 !! donc je suis parti, tant pis pour les 5euros!!
Ou encore au hazard swing ! L'histoire d'un gosse qui rencontre des gentils gitans qui lui apprène à jouer de la guitarre et à organiser un concert cosmopolite entre arabes juifs et gitans (sans jets de pierres missiles et attaqus de l'armée)(encore une accumulation de bon sentmnts qui dure près de 2 heures)
Ou encore cravate club, fim ou l'on doit supporter pendant 1h30 deux amis qui se disputent parce que l'un des deux ne veut pas aller à l'annif de l'autre parce qu'il a prévu un dinner avec son club, club dans lequel il ne fait rien d'autre que discuter et manger 1jeudi par mois !!!
Il y en a une ribambelle que je pourrais citer mais bon, c'est le job de junko je vut pas le lui piquer
à bon entendeur salut

junko a dit…

>Crading
Oui oui bien sûr je connais Dahan et j’attend sa horde avec impatience !
Sinon Mutants je l’ai pas vu, et j’aimerai bien le voir, mais vu sa réputation, je pense qu’il y a une grande chance de le voir passer par ici quand le dvd sortira. Mais bon, c’est juste un pressentiment, peut être que je trouverai ça chouette… Qui sait ?

>Anonyme travailleur du 21 Juin 1h34
Non, tu ne m’as pas vexé, et c’est pas avec tes arguments éventés et ta répartie de grumeau que tu arriveras à créer chez moi un quelconque sentiment. Si je te répond, n’y vois rien de personnel, c’est que je suis comme le fonctionnaire poli qui exécute sa tâche avec abnégation, répondre aux commentaires est pour moi un devoir.
Parfois quand ce devoir exige de se taper des tartines fastidieuses, pétries d’idiotie et de premier degré comme la tienne, je te l’avoue c’est déprimant. Pour ma part, j’aime le cinéma, j’aime les films c’est pour ça que les navets m’énervent. Si tu ne comprends pas le côté « décalé » de ce blog et si tu prends tout au premier degré, je pense que tu ne devrais pas laisser des commentaires autre part que sur dailymotion, là bas tu pourras briller dans des débats fulgurants, ici t’es juste le reulou qui bourre les gens. L’avantage entre toi et le reulou de soirée habituel, c’est que de devant mon ordinateur, j’ai au moins l’avantage de ne pas sentir l’haleine chargée et de ne pas entendre la voix perçante du casse bonbon.
Que tu aimes Terminator 1 ou le 2 ou je ne sais pas quoi encore, que tu penses que le cinéma « on en a rien à foutre » (d’ailleurs c’est probablement l’un de tes arguments les plus solides, tu aurais du développer un peu) ou que tu te lâches soudainement en tentant l’art délicat de la métaphore (je te cite « c'est une merde qui sent comme le cul d'une poule qu aurait contracté un cancer du rectum en mangeant du grain transgénique ») tout ton commentaire suinte l’inintérêt. Je l’ai lu une fois et le relis pour te répondre, ta logorrhée me donne pitié pour tes amis et j’ai peine à imaginer ce que doivent subir tes collègues de travail. Mes condoléances à tes proches.
Ceci dit, je serai vache de passer sous silence les quelques bonnes blagues de ton com, je cite « je t’invite à relire mon premier commentaire », « Prends du temps pour réfléchir et arrête de faire le mariole avec tes grandes phrases » et le culte « Ce n'est pas toi qui décide de ce qui est bien ou pa « j’en ris encore. Pour ça merci.
Mais pour le reste et surtout pour ce genre de phrases : « le cinéma doit rester un divertissement au meme tire que la musique, le sport, le théatre,la littérature... », « et que ce n'est pas par ce que l'on a pas le même avis que toi que l'on est forcement des demeurés des illettrés et des incultes » je pense sincèrement que pour toi, quatre murs sont trois de trop.

>Isa
Oh ce monsieur a été flatté qu’on lui réponde, c’est uniquement pour ça qu’il va revenir et tenter de prolonger le débat. Dans un post ou deux il dira que finalement il aime bien ce blog, qu’il est content que je lui réponde et que même si on est pas d’accord il apprécie l’échange vif, que si je reconnaissais un peu mes torts il dirait qu’on est presque d’accord. Ce genre de dialogues répondent à des processus assez simples, déjà pratiqués moult fois dans ces colonnes…

>Anonyme du 21 Juin 22h48
Hum hum… peut être parce que sur ce blog on est pas obligé de les voir ces films…
A mon tour de te poser une question : et si demain il pleut, bande de gros malins !

>Isa
houla, comparer ce blog avec un bon resto, c’set peut être une des gentillesses les plus gentilles qu’on m’ait fait !

>Heyoka95
Peut être le commentaire le plus pertinent de tout ce blog, cette idée est proprement excellente !
Le blog des films moyens, l’art du « moué bof »… Concept intéressant mais pas évident. Je vais y réflechir ah ah

Anonyme suivant :
Oui, Amélie Poulain, je le ferai bien celui là… Pour plusieurs raisons. Les choristes pareil, j’aurai pu le faire, ce genre de film France profonde, c’est d’un agaçant…

mickael a dit…

Franchement, j'adore la critique du film. :) t'es un bon, type nanarland.com qui me fait bidonner a chaque lecture.

j'adore ton site !! continue man !

bon courage. (avec les casse couilles)

Anonyme a dit…

Bonjour junko, c'es de nouveau le beauf réac fasciste poujadiste cammarade trvailleur inculte qui pue de la gueule (et j'en passe et desmeilleures)Si Si je pense que tu as été vexé vu le nomre d'attaques personnelles que tu me lances (meme si tu dis qu c'est pas parsonnel) Je pense que tu n'aimes pas être contredit ou ritique et que c'est pour ça que tu me réponds !! Tu as tellement l'habitude de te faire carreesser dans le sens du poil par tous les gens de ton genre qui visitent ton blog super cool et décalé que dès que l'on te contredit tu trembles, tu sues et tu dois répondre pour montrer que tu est plus mali, plus et intelligent ! ta vie doit être vraiment emmerdante et fadepour que tu ensoit réduità ca ! En ce qui concerne la poule qui pue du cul.... Je suis étonné qu'un personne de ta rampe intellectuelle n'ait pas compris que c'était une petite carricature des conneries que tu peux pondre dans tes citiques (une tartine de merde, une soupe au caca dont les croutons ont un goût de chiottes...) Nan mais moi aussi je regardes south park gros ! En tout ca ta dernère missive m'a fait bien rire parce que la seule répartie que tu ais trouvée c'est l'insulte enveloppée dans des phrases de terminale littéraire (au fait merde pour ton bac)qui montrent que tu essaie de camoufler ta bêtise le plus possible derrière ta psudo culture (à savoir que la culture et l'intelligence sont deux chose très différentes. Je voulais aussi revenir sur le fait que dans ta première réponse tu m'attaquais sur le fait que je soit un "travilleur asservi qui bosse 50h par semaines....." i il n'y avait pas de gens comme moi qui bossent un peu, tu ne verais pas autnt de films et tu tiendrais un blog qui citique Steve rkel en ventant les mérite dela première saison de plus belle la vie par rapport à la deuxieme. Je t'invite ausi à me dire ou je peux trouvr les films que tu écris histoire de voir et de me fndre la gueule (t'inquiète si je les trouve ons j passerai te le dire rien que pour te faie un petit peut plus chier) Bref, je crois avoir fait le tour du personnage frustré ibus de sa personnalité qui cherche à se faire remarquer d'une façon ou d'une autre parce que sa vie est merdique et trop dure à supporter pour lui ; il faut bien exister quelquepart, c'est pour ça que je viendrais lire ta réponse (juste pour me fendre la gueule en pensent à la tronche qe tu auras, tout rouge avec la fumée qui lui sort du nez et des oreilles à éplucher le dictionnaire d google pour sortir des mots que personne n'utiliserai dans une conversation normale juste pour se faire mousser et cacher son manque de personnalité ! Merci encore pour ta réponse, j'ai passé un bon moment, continue commeça fils !

Anonyme a dit…

Critique pourrie, pleine de mauvaise foie et sortie par un frustré irrémédiablement con!

Alan King a dit…

Anonyme beauf et autoproclamé réac, tu pourrais enlever tes gants de boxe quand tu viens sur ce blog, ou juste relire avant de cliquer sur "publier un commentaire" ?
Pas qu'on ait vraiment envie de tout lire, mais ça fait un peu mal au cerveau de tomber sur des suites de lettres aléatoires en plein milieu de commentaires.

Simon a dit…

J'ai bien aimé ta critique ,par contre je suis obligé de mettre mon véto sur cette phrase:
"Place donc à un spectacle vain dont la représentation virtuose rend le spectateur confus, l'abandonnant à la vision joyeuse d'une pyrotechnie élaborée et laissant en chemin l'imaginaire qui formait le cocon d'une histoire puissante et cohérente. "
Hum hum, Pardon....

Totor le castor a dit…

"Place donc à un spectacle vain dont la représentation virtuose rend le spectateur confus, l'abandonnant à la vision joyeuse d'une pyrotechnie élaborée et laissant en chemin l'imaginaire qui formait le cocon d'une histoire puissante et cohérente. "

Ça va les chevilles passent encore les portes?

Personnellement la "représentation virtuose" que tu semble dénigrer ne m'a absolument pas rendu confus, que du contraire! Perso j'ai été ravis de voir enfin un film Bien rythmé (pas comme l'étron cosmique star trek!), Sans cette gerbante shaky cam et avec des cadrage digne de ce nom.

Pour ce qui est du fond (puisque c'est le fond qui te dérange.) C'est clair qu'ils auraient put éviter le coup de motobot mais à part ça l'intrigue avec Marcus m'a bien séduit et la résistance de Connor aussi(même s'il faut avouer que c'est un chouïa neuneu).

Mais franchement avoues le, en fait t'avait envie de te le faire ce film, même si Cameron l'avait fait lui même, que c'aurait été mieux que le 1er, etc. Tu aurais quand même chier dessus! D'ailleurs je te troue vachtement boursouflé d'arrogance pour dénigrer Cameron comme tu le fait, mais ce n'est qu'annonciateur de ce que tu devient a vitesse exponentielle, un type jamais satisfait qui bientot traitera Bergmann, truffaut, Oshii, et bien d'autre de tacherons corrompu.

Aller bonne descente.

Anonyme a dit…

Bravo, bravo, bravo junko! continue à leur mettre bien profond à tous ces pisse-froids satisfaits de leur connerie hahaha!

Sinon dernièrement j'ai été voir une merdasse infâme, ça s'appelle "je vais te manquer" de Amanda Sthers. J'ai tenu moins d'une heure, tellement c'était insupportable. Cette femme est un inqualifiable robinet à cul-cul-teries... c'est consternant de vacuité et de suffisance lorsqu'on lit les divers entretiens qu'elle à accordé à la presse (style "j'aime mélanger le rire et les larmes gnuuuh": ça ne fait ni rire, et tout est poussif et tellement embarassant à regarder...) Cette connasse devrait rédiger des billets d'humeur dans "jeune et jolie" et arrêter de démouler des étrons de ce genre.

Continue la lutte, junko!

Gloire à toi!

ManuMeuh a dit…

ON VEUX TRANSFORMERS 2 ! ON VEUX TRANSFORMERS 2 ! ON VEUX TRANSFORMERS 2 ! ON VEUX TRANSFORMERS 2 !



Allez, fait nous plaisir ! Il y a tellement à dire ! C'est une cible teeeeeellement facile !

ShadowS a dit…

Ben perso je l'ai vu le T4. Moi qui était fan des premiers, notamment pour cette idée sous-jacente véhiculée par les films que le futur (peut être pas si éloigné) nous rendra esclave des machines que nous avons créées, je l'ai trouvé nul à chier ! Et encore je suis gentille... Pour qui a bien suivi le début, l'histoire T4 n'a ni queue ni tête et c'est clairement et malheureusement un prétexte pour faire tourner la machine à pognon.Je suis vraiment très déçue, quoi que, allez savoir pourquoi, je m'y attendais.Tellement nul que je suis partie avant la fin, ce qui est assez rare pour être souligné.

G-Skifo a dit…

C'est vrai que les blockbusters dans le genre sont souvent ratés. Celui là je ne l'ai pas vu mais il ne m'emballe pas du tout.

ZePiplette a dit…

Salut, une question (rien à voir), comment peut-on te contacter?

junko a dit…

salut, ce ne sont pas les gens qui me joignent, mais moi qui les contacte !

marko a dit…

hello le junko, bon pas pu finir la discus' mercredi matin, mais à charge de revanche... j'attends de tes news!
A+++

Sup a dit…

wouaaaaa et ben!
je passais par là, suite à un lien filé par un certain Krawett

et ba, jsuis pas déçu
j'avoue avoir passé plus de temps à lire les comm que la critique, dsl (même si je me suis bien amusé).
Pourtant je l'ai vu le T4, plus par curiosité et "passage de temps" que par réelle envie.
Et puis en fait, je sentais bien que ce ne serait pas le film de l'année. Mais je ne saurais pas critiqué un film à un tel point, j'ai pas envie de réfléchir de trop sur les films qui me laissent indifférent (ça pourrait se faire au mieux devant une bière avec des potes).

Donc au plaisir !
et vive le K

CYANIDE a dit…

A noté également les facilités scénaristiques du style les motos robots équipées de ports USB et de guidons au cas ou un humain aurait envie de faire un p'tit tour ou le coup de Marcus qui finit de réparer la radio à la seconde même ou Connor s'adresse à la résistance, bien entendu la radio est réglée sur la bonne fréquence...

Encore un film ou la seule chose que je saluerais serait l'imagination et la création de technologies imaginaires au même titres que les effets spéciaux géniaux d'Independance Day.

Et la disparition du thème musical Fichtre de Parbleu ! Ça par contre ça me reste en travers de la gorge.

Très bonne analyse cela dit.

Mr Sheep a dit…

Je m'insurge ! T2 est pour moi un des (le) meilleur films d'action de tous les temps ! (avec notamment Aliens de Cameron)
Alors d'accord il est moins dark. Mais il est über bien réalisé avec de très très grandes scènes d'actions.

Sinon concernant T4, il n'y a malheureusement quasiment rien à sauver. Il n'atteint même pas le rang de blockbuster efficace.

Marki a dit…

Comme nombre de tes métaphores, mon p'tit junko, cette critique est trop longue et rarement drôle.

Cependant, tu es récupérable. Je le pense sincèrement.

En une phrase et demi, tu as admirablement résumé toutes les erreurs scénaristiques et la connerie monumentale de ce film.

En lisant ce passage, j'ai sincèrement éclaté de rire :

"(...)le cyborg il lui dit que c'est les machines qui ont son futur papa, alors il part chez skynet à pied. Connor aussi il part là bas mais en moto, il arrive donc un peu après."

J'en rigole encore... à partir de là, tout est dit sur Terminator 4.

junko a dit…

Ouuuh, Marki n'oublie pas que tout aristocrate doit se montrer magnanime de temps à autres, alors ce matin il jette sur moi un regard plein d'indulgence, je n'ai pas perdu ma journée !

J'aime en tous cas, que mes détracteurs, les puissants, ceux qui m'observent et me jugent, me lisent.
Je me sentirai presque aussi grand qu'eux.

junko a dit…

marko : Ouep ! Carrément on se recapte ici ou là !

Cyanide : Salut ! C'est cool de savoir qu'on est lu au Mée sur Seine ! ah ah !

Mr Sheep : OK, c'est peut être techniquement bien troussé, mais je ne m'en suis jamais remis... Terminator gentil, apocalypse évitable et morale cucul, pour moi tout ça c'était une trahison vis à vis de l'oeuvre originale... Un demi tour complet par rapport à l'univers décrit.

Marki a dit…

Bon... Tu nous fais un petit complexe de persécution ce matin?

Ou, alors, peut-être es-tu de ceux qui se complaisent dans la pensée manichéenne?

Tu sais, mon p'tit Junko, dans la vie, y'a pas que des détracteurs et des admirateurs.

Y'a pas que les méchants contre les gentils... trop de films hollywoodiens pour toi, peut-être?

Tu devrais te taper un p'tit Bruce LaBruce entre deux navets. C'est plein de nuances, ça rajustera ta vision du monde.

Mais non, je déconne, t'énerve pas.

Je me doute bien qu'il t'arrive de voir des bons films.

Si tu es à cran, je le sais que c'est à force de répondre aux commentaires sur ton blog.

Un petit conseil, toutefois, faudra laisser tomber les réflexes acquis du style "si tu me lis j'ai gagné".

C'est faiblard.

Bien sûr que si je te lis, c'est que j'y trouve un certain intérêt.

Un intérêt mitigé, certes, et un intérêt qui risque de s'évaporer si tu persistes à défendre ton point avec des "haha, l'aristo y sépare ses paragraphes".

Tu es capable de mieux, j'en suis sûr.

Je te pardonne donc, pour l'instant...

Vas-en paix, mon fils.

CYANIDE a dit…

77 en force que veut tu...

Je dois être la seule crête à me baladée dans un rayon de 5 km (au secours).

junko a dit…

MARKI (encore toi ?!)
Bon je passe vite fait, le ton paternaliste que tu utilises pour m'agacer est une bonne idée, dommage que tu ne saches pas t'en servir.

Ceci dit au final tu lis mes notes, tu commentes. Je devrais mieux traiter mes lecteurs, même si la jalousie et leur égo voudraient, in fine, que je n'écrive que pour eux.

Marki a dit…

Si j'ai bien compris le jeu, là je dois te dire que toi aussi tu lis et tu commentes ce que j'écris.

Puis tu vas me dire que c'est moi qui a commencé, et après je vais dire que non, c'est toi.

C'est ça?

Tu as un faible pour les arguments circulaires, non?

J'ai bien peur que les "têtards" déteignent sur toi, mon pauvre ami.

junko a dit…

Non je te disais ça pour te dire que je me contrefous que tu tentes de te justifier avec des

"Bien sûr que si je te lis, c'est que j'y trouve un certain intérêt.
Un intérêt mitigé, certes, et un intérêt qui risque de s'évaporer si tu persistes"

dans le sens où à partir du moment où toi t'es chez moi à venir lire et commenter ce que je fais, tes gesticulations pour te faire remarquer ne ressemblent qu'aux petits caprices orgueilleux de celui qui veut se faire remarquer à mes dépends. Payes toi ma tête si tu veux, mais ce que tu cherches c'est à te faire remarquer, c'est tout. Et ce n'est pas que je n'accepte pas la contradiction, je suis ouvert au dialogue. Je reste cependant agacé par les jemelapète de ton espèce. Les parasites qui fustigent les "suces-bites" finissent toujours par squatter là la bouche ouverte... Alors ici tu chambres, sur Vinyan tu casses, tu tentes de débattre sérieusement sur Watchmen... T'en peux plus, et depuis deux jours tu viens t'abriter chez moi, alors sache que c'est pas l'amabilité qui m'étouffe.

Marki a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
junko a dit…

Marki, si j'efface tes commentaires, c'est pas parce que je suis vexé ou que je ne sais pas quoi te répondre, c'est juste que t'as très envie que je te parle et t'as très envie d'exister ici.
Mais moi pas.

loique a dit…

juste pour casser les couilles et faire mon prof : c'est la bombe A la mère de toute les bombes. La H c'est la 2.0. Dans tous les cas ils auraient mieux de se la caler dans le derche

junko a dit…

Et bien loique, autant il est vrai que j'avais lâché cette expression de manière un peu désinvolte, autant ton explication semble également erronée.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Massive_Ordnance_Air_Blast_Bomb

Cirdec a dit…

Bonjour junko, juste pour la comparaison entre T1 et T2. Tu notes que le 1 est fait en pleine reprise de la guerre froide (c'est la période reagan et guerre des étoiles), mais fallait continuer: le 2 est fait peu après la chute du mur de Berlin et de l'URSS, c'est la fin de la guerre froide; l'apocalypse semble donc évitable. Les deux films ne font que refléter la situation réelle à leur moment.

(pour le 4, y'a rien à ajouter à ta critique... Ha si, le coup des prises: bah oui, les machines communiquent par ondes radio, donc elles ont besoin de plugs pour communiquer - que celui qui comprend la logique me le dise).

junko a dit…

oui c'est tout à fait pertinent, après je ne suis pas un inconditionnel du cinéma des années Reagan, mais il faut avouer que certains films, même s'ils véhiculèrent une idéologie à mes yeux nauséabonde, furent diablement efficaces !

Anonyme a dit…

Un apprenti intellectuel, qui doit se branler dès qu'il écrit ce qu'il pense être un bon mot, revendique le second degré inexistant de son exutoire virtuel lorsqu'il est pris dans le feu croisé des suceurs de bites, qui se croient rebelles parce qu'ils acquiescent aveuglément à ses pseudo analyses, et des spectateurs blessés par sa diarrhée verbale infantile. Ouahhh ! Chapeau l'artiste, tu fais beaucoup pour le cinéma ! C'est grâce à des gens comme toi qu'on prend conscience de ce qui ne va pas dans le monde corrompu et industrialisé du septième art. Un leader est né !
Je ne te ferais pas l'affront de te dire de faire mieux en écrivant un scénario ou en réalisant un film car si tu te soulages ici en jouant les messies de kermesse, c'est que tu en es sûrement incapable.
Le néant a maintenant un nom, merci infiniment.

junko a dit…

Pas mal, pas mal, mais le but de ce blog n'est pas de faire grand chose "pour" le cinéma. Je fais ça contre le cinéma de merde...
Ensuite pas la peine de me demander d'écrire un scénario ou de réaliser un film, pour deux raisons, la première c'est que tu ne sais pas vraiment qui je suis et ce que je fais, au delà de ce blog, et ensuite tout simplement parce que lorsque tu entends un groupe de zik que tu trouves à chier, t'attends pas de savoir jouer de la guitare pour dire que c'est de la merde.

Anonyme a dit…

Trop facile le coup de "j'ai un avis sur la Zik mais je ne joue pas de guitare" ! Tu es un cinéphile, tu mets en scène tes critiques, tu structures ton analyse en actes et tu dialogues avec tes internautes. Tu as donc toutes les armes (à priori) pour écrire un scénario. De plus, tu nous dis sans cesse, vous ne savez pas si je fais du cinéma en dehors de mon blog. Je me trompe peut être mais le fait de le suggérer sans cesse sans jamais l'affirmer montre une envie profonde mais non accomplie.
Je n'ai rien contre toi mais je trouve que ton blog est inutile car pris entre la vraie critique et le site de "hater". Si tu jouais vraiment la carte du second degré sans prétention (comme Maddox par exemple que j'adore), je te lirais avec plaisir.

junko a dit…

Allons bon, je suis maintenant sommé d'écrire ou de faire autre chose que ce blog pour prouver...
euh...
pour prouver quoi ?
Que je suis pas un gros frustré de ne pas réaliser de blockbuster américain ?
Que je suis pas frustré qu'on ne m'ait pas donné les rênes de Terminator 4 ?!
Ce qui me fascine dans le genre de remarque que tu formules ici, c'est bien leur continuelle propension à vouloir dresser mon portrait psychologique. Enfin, rien de très élaboré parce que ça se résume souvent à répéter à l'infini "frustré frustré frustré"...
Sérieusement, tu penses vraiment que je pourrais être frustré de ne pas être dans l'industrie du cinéma. Et que pour calmer cette jalousie, j'aurai décidé de passer mon temps à dire du mal de ce que je convoite ?
Sérieusement ?!?

Alors au delà de ça, si t'es un chouia malin, et si tu enquêtes deux minutes, tu trouveras vite ce que je fais à côté (des textes, de la BD, du dessin et d'autres choses) Pas besoin d'être un fin limier, c'est dans la colonne de lien, sur la gauche. Tu trouveras surement à redire, et tu m'expliqueras que je suis un peu con de dire du mal de tel film alors que je fais pas mieux en BD.
Je te laisse la balle pour un prochain post ;)


"Si tu jouais vraiment la carte du second degré sans prétention (comme Maddox par exemple que j'adore), je te lirais avec plaisir."

Si je faisais ça, si je faisais si... Ces conseils, demandes, propositions, j'en ai toutes les semaines. Continuellement des gens me demandent de faire comme eux ils aimeraient. Que j'écrive comme lui, que je fasse plutôt comme elle, que je dise ça, que je parle de ci... Tu comprendras aisément que ton site, maddox, je n'ai rien contre lui, mais c'est pas ce que je veux faire... Tu comprendras également que je préfère faire ce qui m'amuse, plutôt que ce qui t'amuses, toi. Parce qu'avoir uniquement le plaisir de savoir que tu me lis, c'est pas très excitant au final...

Au final, c'est pas toi le frustré ? Frustré de lire les blogs des autres sans arriver à en faire un soi même... Frustré parce que condamné à donner ton avis dans des commentaires de blog. Frustré jusqu'au point d'aller voir quelqu'un pour lui dire, j'aime pas ce que tu fais, ça m''intéresse pas, mais je viens te le dire quand même... Halala

Anonyme a dit…

Je ne suis pas frustré de ne pas avoir de blog. Je n'ai simplement pas besoin de me sentir exister en racontant ma vie à des inconnus (j'ai des amis pour ça) ou à travers des analyses bouffies d'orgeuil lues par des baltringues qui se prennent pour des rebelles. Et au cas où tu te demanderais, je suis scénariste et script doctor donc l'analyse de film, je sais à quoi c'est censé ressembler.
Sans rancune et bonne continuation.

cha a dit…

Ouuuh la grosse colère...

junko a dit…

Tu racontes pas ta vie mais t'es déjà à 3 commentaires, et on sait déjà que t'es scénariste, script doctor, fan du site de maddox, tu as des amis pour t'épancher sur eux et « te sentir exister », tu dégages une sorte de répulsion irrationnelle pour tout ce qui représente à tes yeux la rébellion (c'est souvent contracté à l'adolescence lorsque l'individu se fait chourave sa copine par un chevelu qui joue de la guitare) et tu as comme hobby la psychologie sauvage sur blog.
Tu as aussi probablement des soucis en ce moment, rupture affective ou problème de boulot, ce qui te rend instable et te fait poster à 5h du mat, 13h et 21h30 dans la même journée.
Colérique, tu viens ici débander du trop plein qui t'étouffe, un rapide panorama de ton champ lexical sur 3 posts nous montre ça à l’évidence : « apprentis intellectuel (…) branler (…) (…) suce bite (…) diarrhée verbale, infantile (…) inutile (…) prétention (…) bouffi d’orgeuil (…) baltringue… »

Au-delà de ça je vois bien qu’il y a une évolution logique dans tes commentaires, une sorte de fil rouge…
1 – « Je ne te ferais pas l'affront de te dire de faire mieux en écrivant un scénario ou en réalisant un film car si tu te soulages ici en jouant les messies de kermesse, c'est que tu en es sûrement incapable. »
2 – « Tu as donc toutes les armes (à priori) pour écrire un scénario »
3 – « Et au cas où tu te demanderais, je suis scénariste et script doctor donc l'analyse de film, je sais à quoi c'est censé ressembler. »

OK, on a compris, tout le monde s’en branle de ta vie, mais tu souhaites tout de même nous informer que toi, tu fais partie de l’usine à rêve, de la maison, tu es du métier, tu en es, professionnel de la profession. Toi tu nous fais rêver, au fond Spielberg c’est un peu un collègue à toi et parfois Thomas Langmann passe au bureau. Mortel, je mouille.
T’es donc un vrai scénariste. Mazette…
En gros, ça veut dire que les trucs qu’on voit à la télé ou au cinéma, c’est un peu grâce à toi donc.
OK.
Ben laisse moi te dire môssieur le script doctor (sic) que t’as de la chance de rester anonyme, j’en connais un paquet qui te feraient bien la peau !....

Anonyme a dit…

Je poste à n'importe quelle heure car j'ai la chance d'avoir un métier où je gère mon temps comme je le souhaite. Ma vie amoureuse et professionnelle va très bien, merci de demander. Si je reste anonyme, c'est justement parce que je me fous que les autres sachent ce que je fais ou dis contrairement à d'autres.
Mais vu que tu deviens haineux et que tu commences à extrapoler en racontant les petites histoires que tu t'imagines derrière ton clavier (franchement la blague Spielberg et Langmann, c'était digne de la cour de récré)je vais prendre congé de ce merveilleux site qui sent bon la haine et le paria wannabe.

Cha a dit…

Tentative de sortie digne = FAIL !

junko a dit…

Hola mister script doctor (yeah) je t'arrête tout de suite je crois que tout le monde se contrefout de ton métier et du pourquoi tu postes à telle ou telle heure... C'est fou ça, pour quelqu'un qui a tellement d'indépendance d'esprit qu'il affirme sans crainte qu'il se "fout que les autres sachent ce qu'[il] fait ou dit" je te trouve quand même bien expansif. A ce rythme là dans trois ou quatre coms tu vas commencer à poster les photos de ton chien, je te voir venir. Qu'on soit clair, ici ça sert à rien de venir poser son CV, c'est pas non plus SOS amitié.

Au niveau "paria wanabee", tu devrais te douter quand même, en tant qu'acrobate de la rhétorique,
que si tel était le cas je ne pourrai que te remercier de battre ainsi la mesure et de m'offrir le rôle...
gros malin !

Franchement, herr script doktor, tu m'as l'air de patauger complètement. Tu viens sur la note de Terminator Salvation nous faire profiter de ton point de vue, mais faut il y voir un rapport ? Peut être est ce l'hommage du professionnel que tu es au travail effectué sur ce film ? Tu sais que j'ai fait une note sur Disco aussi ?! Je sais pas, à moins que tu ne travailles pour les states (yeah) ça me semblerait plus sympa pour ta corporation...

En tous cas j'espère que tu bosses tes scénars un peu plus que tes coms de blog, parce que bravo le style, monsieur "le néant à maintenant un nom" uh uh... En fait toi, à mon avis, t'es un fake qui s'invente une vie pour donner du poids et de la respectabilité à son discours...
D'un autre côté je me dis en lisant ta prose que t'as le niveau à l'aise... Et quiconque a vu des séries ou des films français ces 10 dernières années ne peut qu'abonder dans mon sens...

Tu restes anonyme pas pour éviter de parler de toi, ce que tu ne cesses de faire, mais bien pour éviter d'assumer. "Scénariste" ça fait classe, "script doctor", c'est pour draguer les meufs, mais au final dire qu'on est l'auteur des dialogues de Mystères ou qu'on bosse sur les prochainsJoséphine Ange Gardien, et c'en est fini. Tu viens traiter les gens et au final tu repars la queue entre les jambes sous une pluie de quolibets.
Dis moi, t'es aussi con que ça ?

Anonyme a dit…

Je vois pas où tu as vu la pluie de quolibets mais si ça te rassure de te crier "je ne suis pas seul", je te plains plus qu'autre chose. Et que tu crois que je sois un fake, ça m'importe peu. Quand on voit tes dernières réponses, on sent bien que tu es à court d'argument mais que tu essayes quand même d'avoir le dessus en criant plus fort, en m'insultant et en essayant de placer des tentatives de vannes et de bons mots. Tu sais que c'est un aveu de faiblesse au moins ? Mais bon tu vas sûrement me répondre "c'est celui qui dit qu'y est" ou ton fameux "la soupe aux caca avec des croutons". Pathétique...

junko a dit…

« Je vois pas où tu as vu la pluie de quolibets mais si ça te rassure de te crier "je ne suis pas seul", je te plains plus qu'autre chose. »

Amusant, mais au lieu de te plaindre et de chouiner tu ferais mieux, esthète du verbe et professionnel de la narration, de relire mon paragraphe… Je te le réécris en résumé : « Tu viens ici dire que t’es le scénariste de Joséphine et tu repars sous les quolibets »…
C’est parce que je n’ai pas commencé par « si » que tu t’es perdu en chemin ? C’est le style ébouriffé de ce paragraphe qui te trouble ? Je suis pas clair c’est ça ? Allez, viens pas me dire que j’ai besoin d’un « commentaire doctor » quand même !??

« Et que tu crois que je sois un fake, ça m'importe peu. »

Je ne dis pas ça pour toi, tu sais. Je dis ça pour les autres. Je ne te parle pas vraiment, je pense que tu as remarqué que le ton avec lequel tu es arrivé ici ne souffrait pas de réponse de ma part. Pensais tu que j’allais m’expliquer ? Me justifier parce que ça ne te plait pas ? Parce que tu es dans le métier ?! Ne t’accordes pas tant d’importance.

« Quand on voit tes dernières réponses, on sent bien que tu es à court d'argument mais que tu essayes quand même d'avoir le dessus en criant plus fort, en m'insultant et en essayant de placer des tentatives de vannes et de bons mots. »

A courts d'arguments ? Mais dis moi de quels arguments aurais je besoin pour te parler ?! On ne débat pas là, toi tu viens m’insulter et moi je pouffe de ta rhetorique de bouffon qui se tripote parce qu’il est «scénariste» einh einh… «script doctor» ouh ouuuuh…
ah ah ah. Non non c’est très simple, je te regarde agiter les bras et faire l’intéressant, même si les détails sur ta vie tu sais... Je préfèrais la verve de ton premier post. Je ne te cite pas, tout le monde a l’élégance de ta prose en mémoire.

« Tu sais que c'est un aveu de faiblesse au moins ? Mais bon tu vas sûrement me répondre "c'est celui qui dit qu'y est" ou ton fameux "la soupe aux caca avec des croutons". Pathétique... »

Ah ah ah, je vois que t’es fan en fait, iiiih le coquin qui veut sa fessée !
Pour l’aveu de faiblesse si tu veux, je vois que tu te lances dans l’incantation et la méthode coué. Si tu penses m’enfumer avec ça pourquoi pas, je respecte ton point de vue, au-delà de son évidente naïveté. Non ce qui m'énerve c'est qu'une fois de plus tu me glisses à l’oreille ce que tu aimerais que j’écrive… C’est fou cette manie, laisse moi tranquille que diable…

Je vais conclure en misant sur ta sincérité. Alors OK, tu penses réellement que je suis en état de faiblesse et pathétique, que je n’ai pas d’argument, que je suis frustré et infantile, que mes blagues c’est niveau cours de récré et que « néant » est mon nom… Et malgré tout ça, malgré toutes ces tares que je porte comme un fardeau, toi tu viens me faire un croc en jambe, tu reviens à la charge encore et encore pour m’écraser du talon, me piétiner, m’humilier publiquement, m’insulter…
Bravo, quel courage, quel panache ! A l'école tu collais des coups de pieds à tes camarades qui étaient déjà par terre einh ?
Parce que non seulement là j’ai toujours pas envie de lire ce que t’écris, mais en plus j’aurai pas aimé être ton voisin pendant la guerre ! Salaud !

Anonyme a dit…

Tu as vu juste, je suis un nazi, un collabo, non mieux, la réincarnation d'Hitler ! Incroyable, non ? Allez, je crois qu'on touche le fond là mais je suis sûr que tu as envie de prendre une pelle et de commencer à creuser...

junko a dit…

Rholala le pisse vinaigre...
Tu fulmines einh ? La sueur coule sur ton front, tu sers nerveusement tes petits poings rageurs, tu as le souffle court, engoncé dans ton tricot de peau trop serré. Rageant parce que l'inspiration te manque pour finir ton épisode de Louis La Brocante tu pensais venir ici et insulter les gens à bon compte...
Et tu te retrouves déculotté et fessé devant tout le monde, je comprends qu’à ce niveau de déchéance tu convoques toute ton inspiration pour trouver une punch line finale avec laquelle tu pourras te permettre de sortir tête haute, je te laisse la parole :

"On a touché le fond, mais toi t'as une pelle et tu creuses".

Houlala ben dis donc, quelle audace sémantique, quel style flamboyant ! Dis nous c'est ce genre d'idée que tu fous dans tes scénarii ?! Gros têtard à qui veux tu faire croire que toi t'es payé pour écrire !?!
Allez livre toi, explique nous, c'est quoi ton histoire, t'es un bobo qui fait ça parce qu'il est pété de thune ou c'est ta mère qui bosse dans la production ? Parce qu'utiliser son taf comme argument pour chier sur les autres, je trouve ça louche. T'as honte de quoi ? D'être un parvenu ou d'écrire de la merde ?!

Anonyme a dit…

Et c'est moi qui m'enflamme ? C'est moi le pisse vinaigre ? Tu as relu tes posts ou tu es trop sur de ton génie pour avoir un peu de recul sur ton oeuvre ? Je ne suis ni un parvenu, ni un fils à papa et je n'écris pas pour la télé française mais comme je te l'ai déjà dit, que tu crois ce que je te dis ou pas m'est égal.
Après si t'imaginer en train de me mettre une déculottée peut te permettre d'avoir une érection ce soir, fais toi plaisir mais dans ton prochain post, essayes de ne pas faire ressortir, une fois de plus, toute ta médiocrité, ton aigreur et ta frustration. Sérieusement, tu commences à rassembler à ta propre parodie et à te ridiculiser. Je sais que ce n'est pas les trois pèlerins qui lisent ton blog et ta bd que ça va déranger vu qu'ils te sont acquis mais pense à ton amour propre ou ce qu'il en reste. Et pense également à me remercier car un héros du net tel que toi n'est un héros que si il a de valeureux adversaires.

Allez à bientôt sur le net car il n'y a que là que des pauvres mecs comme toi ont le droit à la parole et je te parie que dans quelques années, tu seras toujours là à chercher des tournures de phrase avec le mot "caca" qui feront rire les 3, 4 golios qui pensent que tu es drôle. Quelle carrière !

cha a dit…

Youhouuu, j'ai gagné mon pari !

junko a dit…

« Et c'est moi qui m'enflamme ? C'est moi le pisse vinaigre ? »
Euh, soit tu t’enflammes soit t’es pisse vinaigre… Mais pas les deux. J’ai dit pisse vinaigre parce que tu fais d’une pauvre vanne tout un plat en te prenant carrément pour Hitler. Je trouvais cette attitude un peu infantile, ou capricieuse, mais bon. Je vais pas commencer à pinailler sur ta belle réponse, vu que t’as du passer la nuit dessus…

« Tu as relu tes posts ou tu es trop sur de ton génie pour avoir un peu de recul sur ton oeuvre ? Je ne suis ni un parvenu, ni un fils à papa et je n'écris pas pour la télé française mais comme je te l'ai déjà dit, que tu crois ce que je te dis ou pas m'est égal. »
Ah ah ah. T’es impayable toi. Avoir du recul ou pas sur mon « œuvre » (« œuvre », ih ih je le crois pas, t’as fait de… l’IRONIE, ah ah ah bravo mon garçon tu commences à avoir du style) c’est pas me faire traiter de merde et mes lecteurs de suce bite, têtard. Après arrête de croire que ce que j’écris c’est au premier degré, je me contrefous de savoir qui tu es, fils à papa ou télé française je m’en fiche, c’est pour te chambrer que je dis ça, mais ça ne m’intéresse pas ! Alors arrête, c’est pas la peine de te justifier. Tu saisis ? Ensuite pour quelqu’un qui se fout de savoir si on le croit ou pas, je trouve que tu passes beaucoup de temps à te justifier, une fois de plus…

« Après si t'imaginer en train de me mettre une déculottée peut te permettre d'avoir une érection ce soir, fais toi plaisir mais dans ton prochain post, essayes de ne pas faire ressortir, une fois de plus, toute ta médiocrité, ton aigreur et ta frustration. »
Mais arrête, je te l’ai dit, c’est pas la peine d’essayer de me faire faire ce que tu veux, tu n’es pas mon père que diable ! Je ne ferai pas ce que tu veux pour te faire plaisir. Et franchement, autant t’avais commencé ton nouveau commentaire avec une virtuosité stylistique inhabituelle, autant là tu sombres littéralement dans tes travers… Médiocrité, Aigreur, Frustration… C’est un remake de tes 3 premiers commentaires que tu nous fait là ? Ben dis donc, le charmeur de verbe, le dresseur de script, un peu décevant tout ça. Surtout que si la médiocrité est un sentiment subjectif que tu peux tout a fait ressentir en lisant mes notes, je ne vois pas où est mon aigreur, ma frustration ?!
Je n’ai pas non plus l’impression de m’énerver contre toi alors viens pas faire ta petite chose apeurée parce qu’elle s’est faite traiter. Je te rappelle mon ptit choupi que c’est toi qui versé le premier sang en déboulant ici avec tes grosses pompes et en insultant tout le monde. Que tu ne saches plus quoi dire, que tu te répètes et que tu t’enfonces en te la pétant avec ton taf ne joue pas en ta faveur et décrédibilise tes leçons de monsieur cinéma… Tu es anonyme, on est obligé de prendre tes âneries pour argent comptant, tu t’en fous de savoir si on te croit ou pas, mais tu fais bien attention de te mettre bien en avant. L’anonymat ne protège pas de la bêtise, têtard. Tu devrais le savoir, chorégraphe d’intrigues pelliculées…

junko a dit…

« Sérieusement, tu commences à rassembler à ta propre parodie et à te ridiculiser. Je sais que ce n'est pas les trois pèlerins qui lisent ton blog et ta bd que ça va déranger vu qu'ils te sont acquis mais pense à ton amour propre ou ce qu'il en reste. Et pense également à me remercier car un héros du net tel que toi n'est un héros que si il a de valeureux adversaires. »
Oh merci, quelle brillante analyse.
Evidemment maintenant il faut que je te remercie pour avoir été un valeureux adversaire ? Quelle banalité… Ils ont beau se la péter de l’élite, c’est toujours le même schéma… Valeureux adversaire, maintenant tu te distribues à toi les récompenses ?! Lis les autres commentaires de ce blog, et tu verras un paquet de commentaires semblables aux tiens, à la différence que la plupart n’ont pas besoin de hochet et ne mettent pas en avant une prétendue profession faisant foi de leurs capacité d’analyse (j’en rigole encore)…
Nous on a que ta prose de loseur pour essayer de te faire confiance lorsque tu pérores « l’analyse de films, t’imagines bien si je maitrise »… Surtout lorsqu’on est pas foutu de passer pour un con sur 4 coms de blogs, qu’on insulte tout le monde tous azimuts et qu’on s’enfonce progressivement dans le ridicule le plus achevé… C’est pas sérieux. « Script doctor » ah ah ah, tu manques pas d’air toi !

« Allez à bientôt sur le net car il n'y a que là que des pauvres mecs comme toi ont le droit à la parole et je te parie que dans quelques années, tu seras toujours là à chercher des tournures de phrase avec le mot "caca" qui feront rire les 3, 4 golios qui pensent que tu es »
Non, pas à bientôt, à très vite je le sais. Ca fait 4 fois que tu nous fais le coup du grand départ. Et peut être que dans quelques années je continuerai à chercher des tournures de phrase avec le mot « caca », oui. Et alors ? Ca te pose un problème !? Toi t’es tellement meilleur c’est ça ? Toi tu écris des choses tellement supérieures ? Toi t’es tellement autre chose ?!! C’est ça einh ? Le problème c’est qu’on est obligé de te faire confiance, et c’est pas évident lorsqu’on lit tes coms. Un style de merde, un truc sur deux compris de travers, pas drôle sans arriver à être vraiment méchant. Non, juste nul… Gros nul…

Anonyme a dit…

Et c'est moi qui prend tout au premier degré... Je vois que tu joues l'autruche donc pas la peine de perdre plus de temps ici. C'est toujours bien de rencontrer des gens comme toi, on se dit qu'on a de la chance en fin de compte et que la vie aurait pu prendre une sale tournure.

Tu peux m'insulter, me traiter de ce que tu veux, essayer minablement de me vexer ou tout autre artifice de ta panoplie du ciné club des puceaux associés, cette fois, je ne répondrais pas. Même si je sais que ça va te manquer car ça te fera une occasion de moins d'avoir l'impression que tu sers à quelque chose.
Et si un jour tu vois dans un film un personnage pathétique ou un attardé mental qui s'appelle Junko, penses à moi, ça sera ma façon de rendre hommage à ton indéniable talent.

junko a dit…

"C'est toujours bien de rencontrer des gens comme toi, on se dit qu'on a de la chance en fin de compte et que la vie aurait pu prendre une sale tournure."

C'est de l'esbrouffe, tu simules un plaisir satisfait alors que t'es un incapable, un puceau de la langue, un impuissant du verbe.

"Tu peux m'insulter, me traiter de ce que tu veux, essayeer minablement de me vexer ou tout autre artifice de ta panoplie du ciné club des puceaux associés, cette fois, je ne répondrais pas."

Tu sais, insulter gratuitement en pensant qu’un chapelet d’anathèmes feront autorité, c’est visiblement ta technique ancestrale de baratineur, mais t’es un peu tout seul à l’utiliser… T'es arrivé ici en insultant tout le monde, la bave aux lèvres et t'aurais aimé que je te traite de gros con direct, ça aurait été plus facile pour toi. Ca t’aurait bien arrangé. Malheureusement t'es le seul à emprunter la voie de l'insulte, relis toi petit bonhomme.
La seconde chose c'est le "cette fois je ne répondrais pas"
c'est pas tellement qu'on ait l'impression que t'aies répondu à quoi que ce soit, c'est surtout que tu nous fais le coup à chaque coms...
Alors bon. Les effets de manche ça marche pas lorsqu'on a une rhétorique en marcel...


"Même si je sais que ça va te manquer car ça te fera une occasion de moins d'avoir l'impression que tu sers à quelque chose."

Un conseil, évite de penser ou d'imaginer des trucs, c'est pas ton domaine visiblement.


"Et si un jour tu vois dans un film un personnage pathétique ou un attardé mental qui s'appelle Junko, penses à moi, ça sera ma façon de rendre hommage à ton indéniable talent."

Ah ah ah. Oué c'est ça on lui dira.
"attardé mental", tu n'étais pas encore allé sur ce terrain, bravo, ça c’est du bel esprit, on dira ce qu'on voudra mais avec toi, c’est fleuri, c'est de la chambrette prestige, de l’insulte de haut vol ! On plane dans les cieux de l'éloquence ah ah ah… T’es vraiment incroyable. Gnagnagna puceau gnagnagna attardé mental !! Ptain quand on te lit on dirait que t’as la bouche pleine, on arrive à sentir le caca dans ta culotte, t’as une littérature qui suce son pouce. Toi, t’es un petit minable, un de ceux qui espèrent se donner une certaine dimension grâce à l’anonymat offert par l’art du commentaire de blog, mais qui n’oserait jamais ne serait ce que lever le nez au comptoir d’un bar. Tu sais les gens qui méprisent vraiment mon taf, ils restent 2 minutes et ils se barrent, ta constance à venir tenter l’impossible ici pose les jalons d’une évidente hiérarchie. Tu vois où je veux en venir ?

Allez dégage têtard... T'as eu ton heure de gloire sur mon blog, tire pas trop sur la cordelette. Ou alors montre que si t'as de la sauce blanche entre les oreilles au moins t'as des trucs dans le ventre, et dis nous ton nom...
Sinon game over bouseux.

Vincent Hulin a dit…

@ Anonyme

Allez Pepere Honiris Causa du P'tit Guide du Scribouillard, va t'occuper de tes scenari, y'a Mimi Mathy qui desespere de tourner un chef d'oeuvre...tu es en train de gaspiller des heures de gloriolle la, t'as rien d'autre a foutre que d'epencher ta bave grotesque de Script Doctor pour attardes mentaux, je t'ai retrouve fieu, y'a qu'a voir ici:

http://www.francistesta.com/ScriptDoctor2.jpg

Anonyme a dit…

Blah blah blah blah blah ....
t'aurais du appeler ça l"le blog qui fait mal à la tête", ou encore "le blog des bobos rebels qui connaissent super bien le cinéma" ou encore "le dictionnaire des synonimes de caca", "l'antre de junko le mec super intelligent et ses sous-fifres suce-boulles", "le blog de voyez vous,moi je connais et vous n'êtes qu'une bande de couillons qui ne connaissent pas" ou encore plus simple et efficace, garder le même intitulé et supprimer seulement le deux mots "des films". Ah ouais, celui la il est mieux !! concis, efficace et ultra représentatif ! allez, à jamais, je vais me distraire dans un endroit plus distrayant ... mon lit ! bonne continuation les nazes !

junko a dit…

Tu sais les meilleurs clients de ce blog ? C'est pas les "suce bites" ou les "suce boules" dont tu parles, c'est les "mange-caca" de ton genre. Les gars qui n'ont strictement rien à dire et qui se font moucher comme des morveux. Les petits pénibles de ton genre qui pensent être plus malin, ceux qui passent très vite d'une attitude de grand seigneur professant la bonne parole à petite chose très méchante qui insulte et vilipende. Ceux qui se mettent en avant avec un air de pas y toucher... Ceux qui représentent tellement bien la race des cons...

"le blog qui fait mal à la tête"

ah ah oui pour un petit têtard qui ne sait qu'ânonner "suce boule" "suce boule" j'imagine bien qu'ici tu finis pas avoir mal à la tête !
Tiens j'en rajoute une couche je te cite Brel :
"Faut pas jouer les riches
Quand on n'a pas le sou"

"le blog (...) de merde"

ah ah ah ouiiiiii, voila, et ben, tu en as mis du temps pour arriver à trouver ça ! Ah ah ah... Tu sais que les trolls de 8 ans qui m'ont insulté parce que j'avais dit du mal de 300 avaient trouvé ça du premier coup ?

"je vais me distraire dans un endroit plus distrayant"

Et ben, pour un script doctor (rires), t'écris vraiment comme une merde.

"allez, à jamais"

oui oui, c'est ça arrête de te branler t'es pas encore dans ton lit : c'est ce que tu dis à chaque message. A très vite donc ?

Tu sais que je commence à me dire que t'es un peu limité. Pas "attardé mental", j'ai passé l'age de ce genre d'invectives, mais un peu limité. Je commence donc à être un peu ennuyé par la tournure de notre babillage. Je suis là, en pleine forme, encore jeune, à me dandiner joyeusement devant mon ordinateur...
Et je pense à toi, et j'ai un peu honte. Si ça se trouve t'es un peu limité, t'as un taf de merde, t'es tout seul dans ton appart moisi... Et pour palier ta vie de merde tu t'inventes une vie sur internet. Alors tu déboules quelque part, rapidement tu roules des mécaniques en mythonant à mort. Ici t'es script doctour, je suis sûr que sur les forums de jeunes filles que tu dois hanter tu dois être guitariste, sur doctissimo t'es chirurgien du cerveau etc etc...
Et pi patatra, y'a toujours un moment où le vernis s'écaille... Quelle tristesse. Tu sais quoi ? Je te verrai bien écrire un bon scénario : celui d'un épisode de strip tease, celui qui te serait consacré.

Bon vent, pauvre minable.

junko a dit…

PS : Allez, ton temps est écoulé "anonyme script doctor", a partir de maintenant je vire les conneries que t'envoies. J'ai pas que ça à foutre et faudrait pas que tu prennes tes aises. T'étais pas grand chose, maintenant t'es pu rien, tu as disparu.
Tu pourras toujours, pour te rassurer, imaginer que c'est parce que j'ai trop peur de lire ce que tu risques de me dire... De toutes façons t'as plus que ça.

Ta seule chance de revenir ici ? C'est de nous donner ton nom, pour vérifier qui tu es, si tu es bien ce que tu dis, et puis surtout pour savoir si t'es capable d'assumer ce que tu racontes.
Mais bon, là dessus je sais bien que c'est pas la peine d'y penser. Plein de caca dans la bouche, mais pas trop de couille dans la culotte einh ?

Mool a dit…

Je crois bien que c'est la deuxième fois sur ce blog qu'on atteint le point godwin.
(et si je dis ça et que je me permet de commenter sur ce blog, c'est parce que je suis réalisateur de métier, professeur de cinéma à la fac, psychiatre, jardinier professionnel, homme politique, routier, spécialiste de la seconde guerre mondiale et que je dirige une multinationale qui distribue les films depuis la naissance du cinéma, sinan, je me serais jamais permis de dire quoi que ce soit! hoho!)

Anonyme a dit…

C'est pas le script doctor abruti. T'es tellement occupé à te regarder le nombril et à gribouiller tes tirades interminables qui n'intéressent que toi que t'as même pas remarquer que c'était pas la même personne. Et ça se veut spécialiste de la prose... Quel pauvre naze...

junko a dit…

ah ah oué, mais gros malin comment veux que j'arrive à vous reconnaitre ? Tu peux pas prendre un pseudo à la con ?
Si tous les crétins du monde se donnent la main et chantent la même chanson, c'est évident, je vais me mélanger les pinceaux.
Donc ben désolé de t'avoir confondu avec le têtard précédent, mesdames, messieurs, veuillez accueillir notre nouveau champion.
Et merci pour ta participation, ça n'enlève rien à ce que j'ai dit au dessus, trouve des idées et reviens poser ta crotte ;)

Darkwam a dit…

Putain, je viens de voir la gueule du collectif Humungus. Tu m'étonnes qui se la joue artiste maudit le Junko et comme par hasard, c'est le seul masqué. Je crois que je vous ai vu cracher du feu pour des pièces jaunes à l'enterrement du dernier punk.

Sarkozy a dit…

Ce blog tu l'aimes ou tu te casses...

junko a dit…

darkwam, oué, m'enfin y'en a qui vivent des trucs, et d'autres qui restent chez eux jouer aux jeux videos. Personne chez nous n'en est réduit à faire un blog pour montrer des photos de sa collection de jeux videos...

Anonyme a dit…

hé junko, quand on incarne le personnage que tu représentes sur ce blog (j'espère que ce n'est qu'un gimmick parce que si t'es comme ça dans la vraie vie ...), il faut t'attendre, certes, à ce qu'il y ait des gens qui te lecheront le cul, mais qu'il y en ait aussi qui vont te le casser... Alors arrete par pitié de chialer comme une gamine dès que quelqu'un te critique et accepte la regle du jeu. C'est ça le prix de la célébrité gamin ! Allez, seche tes larmes, va prendre un aspro et continue de bosser ton personnage. Mais entre nous, le filon est déja exploité par l'AVGN de façon bien plus brillante et depuis bien plus longtemps.

junko a dit…

Ben oui, tu trouves que j'accepte pas le jeu ? Le refuser ça serait soit de ne pas répondre, soit de virer ces commentaires. Je laisse tout le monde raconter ce qu'il veut, toi y compris.
Pourtant je préfererai discuter ici de Terminator. Mais bon, il faut toujours qu'il y ait des gens qui viennent me donner leur avis affutés de psychologues 2.0
Aigri, frustré, nul, idiot etc... Comme vous voulez.
Mais dire que je chouine comme une gamine, c'est un peu malhonnête. Je chouinerai comme une gamine si je vous répondais que vous êtes pas gentil, que je fais ça gratuitement pour le public et que je ne comprend pas la méchanceté de gens qui viennent m'insulter gratuitement profitant de leur anonymat. Il n'en est rien.
Et puis s'il te plait, évites les par pitié ceci ou par pitié celà, ça donne un ton mélodramatique à ton commentaire qui est un chouia démesuré non ?
Et puis merci pour la référence à AVGN, tous les 3 mois quelqu'un passe ici pour dire ton truc c'est nul tel site anglais, tel blog fait par mon copain ou je sais pas quoi est mieux. Oui, y'a surement mieux. Et alors ? Crois tu que je m'intéresse à ce genre de remarque ? T'as trouvé que ce genre de truc pour essayer de me vexer ?
Sans rancune, et va te faire foutre.

Anonyme a dit…

si il en faut si peu pour te vexer ou te feire te sentir insulté, ... c'est que tu chouines comme une gonzesse !

junko a dit…

oui voila c'est ça, même si ça se trouve je suis un "pédé", voire une "tapette".
Merci de prouver en une phrase que tu ne mérites qu'un coup de pied au cul virtuel...

junko a dit…

Ce qui est amusant au demeurant, c'est que comme par hasard tous ces anonymes différents arrivent sur la même note...
Darkwam, l'anonyme qui aime les chouineuses, notre ami script doctor, marki...
Et tous les uns après les autres, bien rangés, bien disciplinés. La nature est rudement bien faite si tous les abrutis se mettent à venir ici en troupeau, à la queue leu leu !

Anonyme a dit…

t'as raison junko ! tous ces crétins congénitux qui viennent t'insulter ne sont que des parriat de l'humanité et des abrutis !! C'est vrai, comment ne pas t'aimer ? il faut être idiot, voir attardé car ta grande intelligence et tes commentaires très à propos sont des chefs d'oeuvre de la littérature de ce début de siecle qui a besoin plus que jamais de grand penseurs cultivés et subtils ! peut être sera tu rangé au rang des plus grands dans quelques centaine années ! Peut être seras tu intrônisé au panthéon des plus grands cerveaux qui aient écumé la grande toile, une légende est entrain de naître ! Peut-être même qu'un jour tu sera président de la république, empereur de l'europe, ou encor l'élu divin venu eclairer la race hummaine de sa grandeur d'ésprit !! Tu es un incompris Junko ! Comme tous ces blaireaux qui font des films amateurs pourris et qui n'arrivent pas à percer, non pas parce qu'ils produisent de la chiure sous vide, mais parce que ce sont des "incompris".
Saches pour ta gouverne que je ne t'ai pas taité de "tarlouze" ou de "PD", l'homosexualite m'idiffère et tes préférencs sexuelles ne regardent que toi.
Tu penses donc que les personnes qui n'adhèrent pas à tes idées son des "abrutis"? Le monde serait donc peuplé de béotiens ? Ok, c'est ton point de vue... meme si celui-ci me fait penser à un homme, politicien de son état, qui a faillit devenir président en 2002. Mais bon... la comparaison s'arrette la car je ne pense pas que tes idées politiques soient à ranger de ce côté là.
Toujours est-il que certaines personnes qui te critiquent ne sont pas forcément des moutons qui marchent en troupeau. D'ailleurs que pourrait on dire de ces gens qui viennent ici pour te dire "T'es génial Junko, je t'aime Junko, Fais moi un enfant Junko...."Eux sont intelligents et nous des trous du cul incultes ? L'esprit critique serait il une tarre ? Je pense que la réalité est plus compliquée que ça. Mais ta faculté à créer des racourcis me fascine ! C'est la preuve d'une tres grande fermeture d'ésprit.
Tu défends ton blog bec et onges, et c'est tout à ton honneur, mais insulter les gens de manière hystérique ne te met pas à ton avantage. Cela donne l'image d'un mec qui sort les griffes dès qu'il est pris à contrepied et qui ne sait pas gérer l'adversité en adulte (tu remarquera que je n'ai employé aucun nom d'oiseau çà ton encontre)
Ce que je disais dans mon premier message, c'est que ton blog c'est de la merde et que le gimmick Junko ne me plait pas. Qu'est ce qu'il y a de grave ? A moins que l'on ne soit pas sur un espace de liberté d'expression ! Je ne savai pas que ton blog était passé sous influence bolchévique ! Tu sais personne n'est parfait, et je suis sur que dans la vie tu fais beaucoup de choses bien et respectables, mais en l'occurence, ici ce n'est pas le cas.
Alors insulte les gens qui t'insultent mais ne commence pas a cannarder (en te trompant de cible qui plus est) sans qu'on t'ai attaqué. On dirait Djibril Cissé qui arrive à tirer au dessus du but vide aux 6 metres 50. (ah ben voila, tu pourra m'attaquer sur le fait que je sois un horrible beauf footeux qui se naze à la kro avant de rentrer dans son appart minable pour pleurer sur sa vie ratée et dénuée de sens profond)
Tu me dis aussi que je suis le genre de mec qui a sur des chat à 2 balles se faire passer por un guitarriste ou un docteur du cerveau. Saches que meme si je tripotes un peu la basse à temps perdu, je ne vais pas sur ce genre de sites plein de gens déséspérés et chiants à mourir et qu'au niveau de ma vie sentimetale je n'ai pas besois de ça, et que je n'ai pas besoin mentir pour me faire mousser. Je suis ouvrier qui gagne assez bien sa vie et qui pratique son métier avec serrieux. Tu parles de ce que tu ne connais pas, tes divagations sont ridicules. Tu sais que quand je te lis j'ai tendance à croire que tu es un fils de bourgeois que tu bosse dans la fonction publique derrière un bureau, que t'es 6 mois en arret maladie, 3 mois en congés, 1 mois en stage 1 mois en grève et le reste de l'année à se plaindre qu'il a trop de boulot.

Cha a dit…

Une question me taraude le ou les anonyme(s)... Pourquoi donc ça vous met dans cet état de ne pas aimer ce blog ? Il y a tout de même une marge entre ne pas aimer et mettre autant de passion dans des analyses psychologiques et littéraires si poussées, documentées et fleuries sur la personnalité et la vie de notre ami Junko, non ? :D
Ca vous pique tant que ça qu'on dise du mal de votre film préféré ? Ca vous blesse dans votre amour propre pour de vrai ?
En tout cas, merci pour l'animation de ce blog, c'est très divertissant ce petit défilé ! Magie d'internet...

Cha a dit…

(pour un bon prix, je vends l'adresse de Junko pour que vous puissiez aller lui casser la gueule)

Anonyme a dit…

à cha
non merci je ne souhaite pas casser la gueue à junko, je ne lui veu aucun mal. Je crois que ce qui déchaine autant les passions, c'est pas le fait de critiquer les films qu'on a aimé mais plutot l'attitude hautaine et le côté monsieur je sais tout et surtout, le fait de critiquer un film c'est une chose, mais insulter les gens qui ont aimé le film en est une autre. Le problême c'est que junko considère les personnes ayant un avis différent du sien comme des cons, des abrutis et des gamins. Il faut des fois savoir faire la part des choses et ne pas se croire au dessus du lot sous prétexte d'une certaine culture et du fait d'avoir un vocabulaire riche. Ce qui m'exaspère c'est de voir des commentaire comme "les tétards qui ont apprécié cette merde", "il faut être débile pour cautionner une chiasse pareille". Il ne doit donc pas être étonné de voir rapliquer une meute de sauvages en colère sur son blog. Il faut parfois rester à sa place même si on est caché derrière un PC. Je suis sur que si il nous voyait en chair et en os, son propos serait plus nuancé.

Cha a dit…

Anonyme, merci pour ta réponse, on a donc affaire a des justiciers... Je vois... Noble combat que celui de claquer de beignet de Junko dit "el Petrificator", je vous souhaite bien du courage rrh rrh rrh.

Anonyme a dit…

justiciers ? de quoi tu me parles ?

junko a dit…

>ANONYME DU 15 AOUT 11 :38
D’abord une chose, si tu pouvais prendre un pseudo, même un truc à la con, juste pour plus de clarté… Comment veux tu que je fasse la différence entre toi et les autres ?!
Je ne reviens pas sur le début de ton blabla, merci pour ton lyrisme, ça change un peu de ce que je lis dans ces commentaires.
Non je zappe directement à ce truc là :
« Saches pour ta gouverne que je ne t'ai pas taité de "tarlouze" ou de "PD", l'homosexualite m'idiffère et tes préférencs sexuelles ne regardent que toi. »
Merci pour ma gouverne mais je t’ai lu me traiter de « gonzesse ». Les « gonzesses » qui nous lisent apprecieront, mais sais tu ce que ça sous-entend, au-delà du degré navrant du choix de l’insulte ? Je suis effeminé, une fille, je sais pas me battre, je chouine et pleurniche si on m’embête… Tout ça, tu le sais, c’est un peu être une tapette… D’ailleurs tu le sous entend humoristiquement, mes choix sexuels ne regardent que moi, donc au final, j’en suis bien une.
Après ce genre d’insultes de gros crétin de merde, ta prose m’est pénible à lire…
Je vais donc essayer d’être le plus concis possible. Non les gens qui n’adhèrent pas à mes idées ne sont pas des « abrutis », ce sont les gens qui viennent ici m’insulter directement, ou qui me font de la psychologie de comptoir. Là oui, désolé mais j’ai pas vraiment envie de discuter cordialement. Viens et explique moi ce que tu as kiffé de Terminator 4, explique moi où je me trompe et on bavassera tranquillement. Or ton arrivée ici ne mérite que mon mépris.
Je ne me sens pas hystérique, je prend le temps et m’amuse à tous vous répondre là où d’autres vous vireraient manu militari. Ensuite je note une certaine confusion dans tes propos, je te cite, les deux remarques sont séparées par 3 phrases :
« Ce que je disais dans mon premier message, c'est que ton blog c'est de la merde et que le gimmick Junko ne me plait pas. »
« Alors insulte les gens qui t'insultent mais ne commence pas a cannarder (en te trompant de cible qui plus est) sans qu'on t'ai attaqué. »
Je ne commente même pas tellement tout ça est de seconde zone, ou ne mérite même pas la division d’honneur, pour reprendre un champ lexical que tu connais.
Ensuite l’évocation de ta vie personnelle est très intéressante, quoiqu’un peu hors sujet. Tout ça pour pérorer sur le fait que je t’ai confondu avec l’aimable têtard qui te précédait. Gros nigaud, tu aurais pris un pseudo pour essayer d’affirmer un chouia de personnalité tout ceci ne serait pas arrivé… La futilité de tes digressions à ce niveau m’épuise.
Pour terminer je ne suis pas fils de bourgeois, par contre je ne bosse pas dans la fonction publique, je ne suis pas 6 mois en arrêt maladie etc etc, je suis pire que ça, je suis ton pire cauchemard, je suis un vrai, un dur, je suis RMIste ! Oui, j’attend ton couplet sur ce sujet avec l’impatience de l’ouvrier attendant son train de 07h24 le matin… Sors ta flûte et joue moi un air, il a intérêt d’être relevé parce que je connais toutes les partitions !
Pour le reste, bouche à merde, se plaindre de se faire traiter lorsqu’on a déjà cumulé en si peu de commentaires autant de conneries, c’est pas très honnête et là, pour le coup, je te trouve bien douillet.

junko a dit…

>Cha à 15h25
File l’adresse du bar, et donne mes horaires de consultation.

>Anonyme de 18 :10
Tu sais quoi ? Je te cite :
« Ce qui m'exaspère c'est de voir des commentaire comme "les tétards qui ont apprécié cette merde", "il faut être débile pour cautionner une chiasse pareille".»
Et je cite la fin de ma note sur Terminator :
« Et je conchie les inconscients comme moi qui tant qu'ils iront voir des bouses pareilles ne doivent pas s'étonner qu'elles soient produites ! »
Eh eh eh… Tu vois pas une certaine nuance ?
Et puis t’exaspères pas trop, déjà que les ouvriers ont une espérance de vie en dessous de la moyenne, il s’agirait pas qu’en plus mon blog aggrave les statistiques. Au-delà de ça, toi, je t’aime pas, t’es un gros pénible homophobe, fan de foot et pleurnichard. Ca fait beaucoup. En plus tu restes anonyme… Cette passion de l’anonymat, ça vient d’où ? D’une passion pour les affaires internes de la seconde guerre mondiale… ?
« Je suis sur que si il nous voyait en chair et en os, son propos serait plus nuancé. »
Devant quelqu’un qui me dirait « arrête de chialer comme une gonzesse » ?! La nuance de mon propos serait affichée en taille 43 sur ton nez…
>LE MEME A 2 :13
Elle tente de te dire que tu viens ici pour venger les gens injustement insultés par ce blog en volant dans les plumes de l’auteur.

Cha a dit…

Merci Junko pour l'explication de texte de mon commentaire. Pfiou.

Sved a dit…

De mon côté j'aime bien, donc je vais visiter le jardin et l'arrière cour.

(après les débats de gérard, une note d'appréciation peut pas faire de mal)

Juste pour savoir, les films plus vieux tu penses faire aussi ou y'a déja trop a faire avec les sorties récentes?

Bon courage!

junko a dit…

Pour tout dire le blog, un peu en hibernation depuis l'hiver dernier, devrait s'ébrouer un peu et j'aimerais bien tenir le rythme d'un film récent et un vieux par mois. On va voir, c'est pas gagné...

Anonyme a dit…

Oula je veux venger personnes, je veux juste te casser les couilles, un petit peu... te "schtipple" comme on dit chez moi. Par contre je vois que même quand t'es a court d'arguments t'arrive à tartiner des parragraphes longs comme le bras ! mais bon... parler pour ne rien dire... Ah si ! tu veux me casser le nez à coup de chaussure ! Joue pas dans la cour des grands petit bonhomme, tu sais même pas à qui tu t'adresses... Caché derrière ton Pc tu peux même battre le champion du monde de K1, une fois la tronche dehors c'est une autre affaire
Tu veux un pseudo ? t'as qu"à m'appeler connard, couillon, tétard, troll, comme tu veux !
allez moi g fini mon job ici
bon dimanche, et profites bien des gens qui te payent ta connexion internet.

junko a dit…

Ah ah ah... T'es pire en pire toi. En fait oué, c'est bien ce que tu disais, un gros beauf de footeux.

"je veux juste te casser les couilles, un petit peu"

Oui voila, donc tous ces commentaires pour te justifier et te plaindre pour finalement arriver là... Bravo, c'était vraiment très intéressant.
Tu penses avoir fini ton temps ici ? Relis un peu la prose de tes collègues au dessus, quelque chose me dit que t'as pas fini... Je sais pas pourquoi...

Pour finir, sur la note de Girlfriend experience, je disais à un certain Helelo :
"C'est TOUJOURS la même histoire, l'idiot du village se retrouvant à poil devant tout le monde se retire en faisant un tour ultime chance de sauver la face. C'est souvent l'utilisation d'un mot savant, compliqué."

Ici point de mot savant et tape à l'oeil, nous avons plutôt pour notre ouvrier fier de sa modeste condition de travailleur et d'amateur de baballes un terme patois improbable provenant de son cru profond.
La leçon d'aujourd'hui est donc une leçon de vocabulaire et le mot à retenir est "schtipple", à savoir en langage commun "casser les couilles, mais qu'un petit peu"

"bon dimanche, et profites bien des gens qui te payent ta connexion internet."

Oué, d'ailleurs te couche pas trop tard ce soir, demain y'a le boulot. Ton pays compte sur toi. Les drogués et les pédés de mon espèce doivent bien être nourris.
Quand on pense qu'en plus ces derniers osent dire du mal de Terminator 4, on se demande bien dans quel pays on vit. Que veux tu, j'exploite les brêches d'un système visiblement trop permissif. J'espère qu'avec tes gros bras tu vas leur foutre au cul à toutes ces gonzesses pleurnicheuses et à toutes ces tapettes...

Anonyme a dit…

oh lala la pirouèèèèèèèètte ! tu vas te fouller une cheville fais gaffe !! en plus qu'elles doivent déja faire 8 ou 10 pouces de diametre !! Non mais rassure toi mon grand... je suis bien content de te payer tes allocations, tout le monde doit manger !!! je te les donne de bon coeur ! Maintenant que t'as plus d'arguments ce serait dommage qu'en plus tu perdes tes raviolis en boite et ton cubi de rouge ! En plus tu fais une fixette sur les "PD" les "tapettes" ! mots que je n'ai pas employé ! Pauvre garçon va ! t'es mouché c'est tout pas la peine de te débattre tu vas t'embourber. Continue de bouffer le petit larousse pour faire ton malin devant les petits bobos intégristes qui te passent la paumade, mais c'est pas parce-que tu te taillera les oreilles en pointes que tu deviendras un cheval de courses. Tu penses laisser une trace avec ton blog ? Une signature Junko ? en fait tu ne laissera qu'une trace de foutre et de gras de chips sur les lettres "m" "e" "r" "d" "e" de ton clavier. C'est déja pas mal tu me diras............

guy2tramont a dit…

du coup, moi je le lècherais bien le clavier.

bitte en tranche a dit…

Je crois que le colonel Moutarde dans Terminator du RMI de la mort est allé se faire foutre par un illustre anonyme obscur docteur strict d'un ouvrier heureux de drogué les pédales...

Enfin bon tout ça pour dire à Anonyme que Junko adorera toujours chier sur ton film adoré.


Je me permettrai même d'ajouter que le net est encore un petit espace de liberté alors laissez les gens s'y exprimer comme ils veulent et chier sur les megaproductions et les films de séries Z qu'on a pas aimé tant qu'il est encore autorisé de le faire on ne va pas s'en priver!!!

Anonyme a dit…

Bonjour/bonsoir au créateur du blog, comme il l'entendra. Je viens de découvrir ce blog du haut de mes 17 ans, pas vraiment cinéphile mais juste navré de la qualité réellement douteuse du cinéma grand public de ces dernières années (je ne vais plus au cinéma pour ainsi dire). Aussi c'est avec joie que je me régale a dévorer tes articles meurtriers et si méchants comme on les aime... et même si j'ai pu apprécier quelques films que tu désignes en tant que bouses, je me fends littéralement la poire sur les articles de ces mêmes films par la (triste certes) réalité résidant derrière ces malheureux nanards (I Robot juste pour donner un exemple).
J'avais juste une question pour toi au grand génie (à prendre au second degrès, le seul vrai génie içi c'est moi, je n'ai pas encore découvert pourquoi mais c'est un fait).
Donc la question (on y vient, on y vient), quels films plus ou moins récent apprécis-tu ? Ca me ferais plaisir de savoir, alors merci ou merde d'avance (je ne lis pas l'avenir) et bonne continuation.
PS : Pardonne ma minable expression écrite de puceau en crise existentielle... ah oui on appelle ça l'adolescence, c'est pas facile de passer par la période la plus débile de sa vie.

Anonyme a dit…

il n'y a que moi sui suit à moins que je n'ai pas saisi l'oubli volontaire de Terminator Rise of Machines.

Salvation est pas le 3ème opus de la saga

Sinon belle prose

xb-70 a dit…

Salut chers tovarichs.

Ce n'est qu'après des mois à avoir lu ces critiques que l'inscription m'a paru obligatoire.
Je me rend bien compte que je ne suis pas un grand cinéphile et connaisseur.

Mais là je dois quand même avouer que cette analyse m'a donner a réflèxion sur le courant des films actuels.
Etant une personne ayant connu très jeune le premier opus de cette courte serie, comme Mad Max, j'avoue avoir été extremement déçu par ce quatrième épisode (comme le troisième).

Deja le générique semble n'être qu'une soupe au effets spéciaux (pardon, c'est vraie que desormais il faut nommer ça les effets numériques). Mais malgrès cela, on peut quand même finir le film sans être submerger par les flashs.

Donc je suis en parfaite accord avec cette critique. J'espère ne pas déclencher une nouvelle crise sur ce blog, mais quand même, un minimum de civisme, un grand nombre de pays ce sont quand même fondés sur la liberté d'expression (même si ce n'est toujours pas respecté, et cela n'importe où).

Enfin je ne sais rien de la version française de ce film, étant paumé chez nos grand amis les amerlocks (Fairbanks), a tous les coups les célèbres "Fuck!!", "Shit!!" et "Get the fuck up, you' fuckin' coward!!" (qui font tellement rire ces pauvres frenchies) ont du être remplacée par des "Zut alors", "Mince" et "Allez mon vieux faut y aller !!"

Pour tout détracteur qui voudrait me balancer de la daube, je lui/leur donne quelques infos pour se foutre de ma tronche: j'aime les films du vieux Kubrick.

En espérant que ce commentaire ne va pas déclencher une vague d'insultes

xb-70 a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
xb-70 a dit…

Désolé commentaire supprimé, trop de fautes...
Donc pas mal pour une fois de voir un site en frenchie s'être mis a l'heure GMT, c'est plutôt rare

Vincent Hulin a dit…

Aux casses-couilles anonymes '68tares', allez vous vider les burnes, ca soulage...meme une branlette peut etre salvatrice...

Anonyme a dit…

a vincent hulin
T'es un marrant toi ! bravo !

Anonyme a dit…

a vincent hullin...
ca rend sourd aussi... ca aide pas au ciné...

Anonyme a dit…

J'aime bien T4 mais je préfère le cassoulet

Bonjour! a dit…

bonjour
je n'ai pas du tout aimé terminator 4... mais...
juste rappelé comme le bon casse couille que je suis que tous les goûts sont dans la nature...
Je le proclame haut et fort: j'ai adoré 300... (cf article sur watchmen) Et en tant que grand consommateur de pellicule et ayant une certaine ouverture d'esprit je déclare solennellement qu'il est possible de passer du faucon maltais à la septième compagnie, de la soupe aux choux à la vie des autres, ou bien de capitaine orgasmo à lettres d'iwo jima...
Dernière chose pour le titre du blog j'aurai préféré blog des films qui m'ont donné la coulante... car en vous lisant on sent un trop ( non pas la merde:)) le côté c'est moi qui détient la Vérité...
A quand un article sur les derniers films de Nicolas Cage?
f.

cinema... tchi tcha a dit…

Oula sieur Bonjour,il reste pour moi très probable de passer de capitaine orgasmo à lettre d'ijji jima(trop chiant à écrire,j'vais faire un film qui s'appellera dextropropoxifene anatomiquement anticonstitutionellement faux car mamie pleure dans ses orchidées),bref,juste pour dire qu'il appartiennent à un genre cinematographique qui englobe plusieurs styles.
Perso j'ai toujours eu du mal à ranger un film dans une tranche de genre.
Pour exemple Terminator Savalablation se rangerait dans le comico fantastique:
_oh voila des motos terminators
_des hommes à moi sont morts dans ce trou,seules,dans le noir(on a vu aucun cadavre à l'ecran o0)
_je saute d'un hélico pour rentrer dans un soumarin en immersion.
_et j'en passe ...
C'etait la grève des scénaristes à ioullywood...ah parce qu'il y a des scénaristes là bas,je pensais qu'on mangeait juste des carambars.
Juste pour dire que Terminator s'est vraiment terminé(ah ah ah),le concept est bel et bien parti en sucette(terminatrice...)
_oh non voila une sucette terminator!!!

Mrloose a dit…

après lecture peu assidue; une seule envie, celle d'élever le niveau; CACA!

Emorej a dit…

Je viens de découvrir ce blog, par l'intermédiaire de celui de Cha [Que j't'aime cha que j't'aime !]
Et je te félicite pour ce blog, je lis tes textes avec un plaisirs fou !
Et j'ai adoré, j'dois l'avouer, lire la petite guerre Anonyme.

Bravo à toi !

doctor Louarn a dit…

C'est quoi cette agression contre Monsieur Patate!

T'es qu'un frustré!

Un salaud de pauvre! Et en plus feignant!

Tu critiqueras guns n roses quand tu sauras porter des hauts de forme!

Je sais ou te trouver!

Ose critiquer ong bak 2 ici et tu auras à faire à moi

(Dingue quand même les commentaires ici?!)