mardi 13 octobre 2009

CYPRIEN


La comédie française déjà sinistrée par les velléités cinématographique d’une flopée de comiques foireux se devait d’accueillir un nouveau fossoyeur en la personne d’Arthur. Il n’a donc pas suffit au célèbre présentateur de bêtisiers de s’inventer une carrière dans le stand up grâce à ses brouzoufs accumulés via un succès populiste gagné aux dépends de la détresse intellectuelle d’un public essoré par une époque exténuante. Voilà maintenant qu’il se paye un fauteuil de producteur offrant un premier rôle à l’un des pires rejetons de sa génération : son ami Elie Semoun. En 20 ans ce dernier n’a aura eu qu’un seul talent, celui de croiser le chemin du regretté Dieudonné, depuis sa carrière solo s’est bornée à avoir torché des sketchs ringards, tourné des vidéos minables et inventé un univers vulgaire voulant imposer comme « décalé » ce qui n’est que bêtise crasse et insipide grossièreté. Déclarées cultes par les VRP cathodiques de la connerie humaine, les Petites Annonces sont entrées au Panthéon du comique français populaire, celui là même qui rendrait anarchiste n’importe quel nationaliste ayant du respect pour le sens de l’humour. Il était donc évident que l’idée d’une adaptation mercantile sur grand écran allait naitre dans le cerveau opportuniste d’Arthur, satisfaisant par là l’égo démesuré d’un amuseur never been dont la seule gloire aura été de faire rire bêtement des gamins de 12 ans avec des vannes de fin de banquet jalousant probablement les succès cinématographiques de ses camarades campeurs, jet setters ou gaulois…

Cyprien aura donc été « pensé » par ces deux arrivistes. Un personnage repoussant n’existant qu’autour d’une seule réplique (souvenez vous de l’hilarante « je recherche une blonde à forte poitrine ») dont le concept a été essoré pendant plus de 10 ans. Les masses gélatineuses pleines de neurones qui se sont penchées sur le script ont du se dire qu’il manquait peut être un peu de substance, qu’il fallait un gimmick, une astuce, un truc qui accroche alors pourquoi pas les Geeks ? C’est vrai quoi, même Marie Claire et Télépoche en parlent et puis si ça a marché avec les campeurs, les jet setters ou les gaulois, y’a pas de raison ! Arthur a du se dire que l’équation « sujet en vogue + comique connu » avait surement une chance de marcher, la critique sera mauvaise mais si le film dépasse le million d’entrée on lui mangera dans la main. Ce n’est pas une question d’argent bien sûr, c’est plutôt pour enfin trouver du respect dans les yeux de ses pairs qui continuent de le voir comme un péquenot parvenu. C’est donc sous sa bienveillance que pas moins de quatre personnes sont créditées comme « scénaristes ». Pour la gloire on retrouve bien sûr Elie Semoun, scénariste débutant mais dont les talents d’écriture lui auront quand même permis de s’épanouir dans la rédaction de petites annonces. On a ensuite pour la forme David Charhon, le réalisateur, qui a du charcuter le script pendant le tournage pensant que ça lui offrait la crédibilité nécessaire pour pouvoir diriger son équipe de techniciens stagiaires. Viennent ensuite les deux rédacteurs du scénario, d’abord David Guedj qui a fait ses armes comme membre du staff scénario de Plus Belle la Vie - une référence dans le n’importe quoi assumé. Et ensuite Romain Levy qui est l’un des scénaristes des 11 commandements de M. Youn (sans commentaire). Ces deux derniers ont justifié leur salaire en rédigeant un scénario qui emprunte son propos au Dr Jeckyl & Mister Love de Jerry Lewis tout en essayant de reproduire un univers geek dont la principale source d’inspiration semble être les pubs free.fr.

Les rares gags tournant autour du sujet tombent à plat, ou n’existent que par une représentation grossière et caricaturale d’un phénomène que les auteurs méconnaissent totalement. Certaines blagues (le coup de l’embrouille à propos de la prélogie Star Wars) semblent volées à la série Spaced qui représente tout ce que n’est pas ce navet imbuvable. Ici les références se cantonnent à La Guerre des Etoiles, Matrix et Spock, on essaye de faire le malin avec Retour vers le futur mais en se gaufrant lamentablement – en VF on dit « gigowatts » et pas « gigawatts » bande de bananes ! Tout ça donne la furieuse impression que personne n’a vu les films évoqués et qu’un conseiller technique de 12 ans payé en vignettes paninis aurait déjà pu sauver une partie du film, sauf qu’on se demande si Nadine Morano n’a pas été consultante pour les dialogues vu la misère du verbiage pseudo informatique honteusement servie. Le film n’étale pas seulement une parodie d’une médiocrité consternante mais il réussit surtout l’exploit de tartiner une caricature datée, surannée, que même les articles opportunistes publiés ces dernières années sur ce pseudo phénomène n’osent plus brosser.

Penchons nous sur l’histoire édifiante de ce limon merdique. Cyprien et ses amis sont des trentenaires attardés qui vivent dans leur monde de jeux vidéos et de cinéma et ne sont clairement pas faits pour un monde extérieur qui passe son temps à se moquer d’eux. Un jour Cyprien découvre un spray qui le transforme en beau gosse, il va pouvoir posséder tout ce qu’il convoitait (des bonasses à poils) mais se rendra vite compte que ce n’est rien à côté de l’amitié de ses vrais amis. Une fille verra la beauté à travers la laideur de Cyprien et la laideur dans le beau gosse qu’il prétend être devenu… Chapeau les artistes, cet étalage de bons sentiments, sur le papier, c’était déjà beau comme un cancer du pancréas, du baume au cœur tartiné comme on talquerait le cul d’un vieillard incontinent, ça a fait vibrer ma glotte, mais tout ça n’est rien à côté de la mise en image du script. Ici, c’est bien simple, tout est plus raté qu’un pilote de sitcom qui aurait été refusé par une chaine régionale.

Les acteurs sont complètement à la ramasse : Mouloud Achour et le pistonné Vincent Desagnat (son père a réalisé Les Charlots contre Dracula, son frère a réalisé La Beuze et sa grand-mère a joué dans Louis La Brocante, une famille fascinante …) qui semblent s’être retrouvés acteurs suite à une erreur informatique au pôle emploi de leur quartier, Catherine Deneuve, si impliquée dans le film qu’on a l’impression qu’elle a tourné ses scènes pendant ses pauses clopes. Eprouvons un petit peu de pitié pour J.M. Lahmi et Léa Drucker qui sont plutôt bons (surtout au milieu d’acteurs qui jouent ou surjouent comme des cochons) et dont la seule faute professionnelle réside dans leur tentative de défendre l’indéfendable. Le spectateur, gêné mais bienveillant, préférera oublier derechef leur présence céans. Le clou du spectacle c’est bien sûr ce gros ringard suffisant d’Elie Semoun qui semble oublier que le cinéma c’est pas tout à fait comme un plateau de télé. Alors jouer le trentenaire attardé à 45 ans avec un dentier, du beurre dans les cheveux et des lunettes de mardi gras c’est déjà misérable, surtout quand à la base on a déjà une tête de con, mais lorsqu’on incarne le beau gosse juste avec sa gueule et une perruque, là, c’est forcément le coup de grâce ! On rougit presque devant l’indécence de la situation et on enrage de participer passivement à l’étalage d’une pareille obscénité. On aurait pu s’inquiéter du ridicule achevé de la situation et de la santé mentale du principal protagoniste mais l’on se souvient tous bien sûr de ses tentatives pathétiques de faire le crooner en sortant de rocambolesques disques de bossa nova ! Force est d’admettre une constance farouche dans l’absence totale de dignité qui force le respect. Le film débute comme un crime contre l’intelligence, à tel point que durant les 20 premières minutes on s’attend presque à ce que les personnages soient présentés par Christophe Hondelatte. A mi parcours le spectateur saisi d’effroi devant ce qu’il qualifie alors de crime contre l’Humanité oublie le journaliste marlou de France 2 et pense voir le film s’achever carrément à Nuremberg. Hélas on ne juge pas les responsables des infamies du septième art. On aimerait pourtant qu’exception soit faite pour qu’ils soient châtiés à la hauteur de leur crime. Qu’ils soient noyés dans leur mépris, pendus par leur opportunisme, garrotés par leur nullité et asphyxiés par leur manque de talent. Cyprien est un film qui plaide pour le retour de la barbarie. Cyprien, c’est un crachat dans la plaidoirie de Badinter.

Filmé avec les pieds, éclairé comme un chantier de BTP en plein hiver, monté comme un film de vacances où il aurait fait mauvais temps et dialogué par une dream-team de ouf (Semoun, Plus Belle la Vie, les 11 Commandements, Arthur) il est préférable de passer rapidement sur l’aspect « technique » du film… Et puis c’est normal, c’est une comédie, on ne va quand même pas chercher des idées de mise en scène ou se faire chier avec la photo ! Mais au delà de la nullité endémique de ce projet qui suffisait déjà à rendre détestable l’inculte vermine responsable de ce produit pour bouseux, il reste que la conclusion du film offre un débouché intéressant, la crotte qui fait déborder le seau de vomi en quelque sorte, l’allumette qui met le feu à un pet déjà dégueulasse. Un tel niveau de bêtise, qui défiait crânement une concurrence pourtant sérieuse, était déjà un exploit ma foi fort surprenant mais il fallait conclure le tout avec une bonne louche de cynisme. Ce n’était visiblement pas assez qu’on vous défèque dessus, il fallait en guise d’épilogue qu’on vous crache à la gueule. Cyprien, vous l’aurez compris, est censé fustiger les parvenus imbus d’eux-mêmes qui brillent aux dépends des sans grades qu’ils écrasent et des moches dont ils se moquent. On ne peut pas dire que cette guimauve faisandée soit bien révolutionnaire ou bien compliquée à entraver, pourtant Semoun se fend d’une morale au travers d’un monologue final qui dit en substance : «Laissez nous être des ratés »… Pendant une heure et demie on nous chante avec une grâce pachydermique que les ratés ne sont pas ceux qu’on croit pour au final étaler une béate satisfaction de gros con. Laissez nous être des cons, des nuls, des merdes, laissez nous donc rater notre vie. Tout ce qu’on vous a présenté, le cinéma, les trucs de geeks, l’informatique tout ça, c’est bien pour les gros cons, alors laissez les être des gros cons, et puis si sur un malentendu ils arrivent à choper une meuf, ben c’est pas si mal. Comme si Semoun était venu s’essuyer les pieds sur le « script » pour y faire son numéro sans s’occuper de la tartufferie incohérente de sa réplique.

Finalement le parallèle entre les méchants imbus et cruels du film et les auteurs est fascinant. Parce que si il y a bien quelqu’un qui se moque de vous, de ce que vous aimez, le traite par-dessus la jambe et vous exploite ce sont bien eux. Eux, qui ont fait un film qui te dit qu’aimer passionnément le cinéma c’est être une merde ! Et leurs calculs mesquins d’opportunistes gluants sont évidents : Moins d’un million de personne sont allé voir le film ? Et alors !? Il reste toujours le juteux marché des DVDs… Et si rien ne se vend ça fera toujours des arguments pour les potes du gouvernement qui soutiennent la loi Hadopi et ils fustigeront de concert l’incivisme d’internautes ingrats crachant dans la main qui les nourrit. Ce film est comme un sac poubelle abandonné dans l’entrée et qui suinte. On ne s’en méfie pas, mais il exhale une odeur de mort, de défaite. Maudit soit le jour où ce film est sorti. Maudits soient Arthur et Semoun. Maudits, qu’ils soient maudits, et piétinés !

89 commentaires:

ManuMeuh a dit…

.......

Sans rire, tu m'a vraiment donné envie de le voir ! Ce n'était pas le but originel, mais j'ai à présent profondément envie d'assister au massacre Semounien.

En tant que membre dénoncé par mon entourage de la tribus geek, j'avais fuit le film sentant les poncifs racoleurs pondus par des scénaristes à milles lieux de leur sujet...

Mais je n'avais pas réalisé le naufrage délicieux que tu révèle ici ! Du coup, HOP : je file me le procurer... Légalement ?

Echec sur ce coup là ;-) Meuh !!

Ger a dit…

Je t'aime

Geek a dit…

Je crois que je vais télécharger cette merde puis l'effacer sans la regarder, juste pour le plaisr de voir "Voulez-vous vraiment supprimer Cyprien?"

Shotaro a dit…

Ahahah ! Elle est terrible celle-là encore ^^ On l'a attendue un moment mais quel régal :)

Tu aimes te faire mal en fait...

Bozo a dit…

Génial ! Que de belles images (la crotte qui fait déborder le seau de vomi en quelque sorte, l’allumette qui met le feu à un pet déjà dégueulasse )J'adore ^^

Malheuresement, tu vas pouvoir donner un suite à ton billet -> Après Cyprien, Elie Semoun sera Mikeline au cinéma -> http://tinyurl.com/yz2eff7 )

Yannick a dit…

moi aussi je t'aime

Mike a dit…

Très bon, quelle verve, quelle élégance dans la métaphore. J'ai pas vu le film forcément, mais maintenant je sais ce que j'en pense.

FinkielkrautFan a dit…

Encore une critique de jaloux antisémite ! Arthur + Elie, ça fait trop pour "l'auteur" de ce blog. Cette soi-disant critique du film qui fini par des menaces de lynchage ("qu’ils soient maudits, et piétinés !") utilise les pires clichés anti-juifs et nous rappelle les heures les plus sombres de notre histoire.
Quand au "regretté" Dieudonné, on sait à quel type de "personnes" il manque...

baal-ammon a dit…

En français, on dit bien gigawatts. Ou alors, c'est une erreur de la VF de retour vers le futur (que je n'ai pas vu) ?

Bon, de toute façon, le doublage, c'est de la merde.

Sans ça, c'est une des meilleures critiques de ce blog.

Typhon

cha a dit…

Baal-ammon > En VO, c'est 1,21 gigawatts, et en VF c'est 2,21 gigowatts. ;)

BunkerBoy a dit…

Dis-moi FinkelkrautFan est-ce du 2° degré bien assumé où alors es-tu complètement con pour sortir de pareil conneries sans connaitre les personnes à qui tu t'adresses ???

Arthur est un énorme connard imbu de sa personne et bête comme une oie, et Elie Sémoun ne vaut guère mieux... Mais malgré ce que tu as l'air de dire, le fait qu'ils soient juifs n'a rien à voir avec ça, ils sont justes ringards et détestables, un peu comme toi koi.

ManuMeuh a dit…

IIIIIIITTTTT'SSSS TROOOLLLLL TTIIIMEEE !

http://i129.photobucket.com/albums/p222/the_x-phile/ObviousTroll.jpg


Cha-> Quelle culture Geek, je suis épaté !

pol a dit…

Mouarf j'adore la critique et je reconnais ton courage, personnellement je n'ai pas réussit à regarder plus de vingt minutes de cette daubes, mon cerveau menacent de se suicider ^^

Sinon je crois que ce film à même reçut le gérard du pire scénario l'année passée, c'est dire le niveau

Toxic Avenger a dit…

Pas mieux!

remi a dit…

l article m a fait beaucoup rire ,(et je partage une grande partie de l analyse) jusqu a cette phrase..."Maudits, qu’ils soient maudits, et piétinés !"..
ca me fait froid dans le dos...

Chtiot08 a dit…

A bien y réfléchir (je m'avance déjà beaucoup, ne m'en faites pas la remarque !), la meilleure scène qu'ait tourné le sieur Semoun doit vraisemblablement figurer dans le très sympatique "les démons de Jésus", que j'ai acheté 1€ en DVD il y a fort longtemps et pas téléchargé... C'est dire ! Entre temps je l'ai prété et jamais revu...

Si vous ne voyez pas, démerdez-vous pour trouver !

Pour les ceusses qui comprennent (Junko, me suis-tu ?) je pense que cela vous fera un bien fou de repenser à ces joyeux drilles fort aises de déféquer sur ce con (désolé, j'ai plus d'autre mot)...

Finalement, tu aurais du chercher un lien vers dailymotion et cette fabuleuse scène, où nous aurions pu trouver justice, tellement ce minable a chié sur les tickets qu'il a remis en mains "propres" aux idiots allés voir ce film en salle - pire ! les crétins qui l'ont acheté "pour pouvoir le voir et le revoir"...

Pour conclure, je suis bien content de n'avoir pas vu et qu'il ne me soit même pas venu à l'idée de lire le résumé de ce film...

Bonne journée à tous !

Ch'tiot

Anonyme a dit…

bonne analyse en général, je dis pas (surtout sur ce furoncle de arhtur) mais je te trouve quand meme gonflé d'écrire ca : "vulgaire voulant imposer comme « décalé » ce qui n’est que bêtise crasse et insipide grossièreté." un peu atobiographique non ?

Sam a dit…

De toute manière ceux qui rient aux blagues d'Arthur c'est pas un cerveau qu'ils ont c'est un kyste.

Elie (et Dieudonné aussi d'ailleurs) est un raté du comique, obligé de rajouter couche après couche sur des blagues inconsistantes, boitant comme un misérable à la poursuite d'invitations à des shows TF1.

Quand un jour on pourra les piétiner, je veux mon morceau à écraser. En attendant je les maudis de même, et tous ces connards qui les aiment.

Bref, très bonne critique.

Simon a dit…

"Il n’a donc pas suffit au célèbre présentateur de bêtisiers de s’inventer une carrière dans le stand up grâce à ses brouzoufs accumulés via un succès populiste gagné aux dépends de la détresse intellectuelle d’un public essoré par une époque exténuante."

Nt,Nt,Nt, allons, s'il te plait, reprend toi, ce genre de phrase donne aussi envie de crier à l'aide.

Bonne critique sinon.
Bisous

Anonyme a dit…

superbe critique! Tu lui en met plein la gueule, c'est magnifique!
C'est claire qu'en voyant l'équipe et le sujet du film, ça pouvait que pondre une bouze de plus (en vogue chez les céfrans en ce moment...)

Guillaume a dit…

"Eclairé comme un chantier de BTp de nuit", cette phrase a fait ma journée. Merci

andrew le barbare a dit…

On a attendu mais ça valait le coup!! =)

cinema... tchi tcha a dit…

C' est vrai que l'on a attendu pas mal de temps depuis ta dernière critique, j'ai découvert ton blog sous peu( du bouche à clavier) et serieux je me marre.

Pas mal de coms te soupçonnent d' etre négationiste, de tirer sur sur l 'ambulance mais franchement,moi aussi quand je vois un tas de merde je vais faire caca dessus.
Les critique des films sorties sont souvent bien généreuses,cela fait du bien de lire des avis objectifs et assez détachés de ce que l'on nous balançe à longueur de temps.

Sinon pour CYPRIRIEN,des potes m'ont poussé au cinoche "mais si tu verras ce sera sympa, on va bien se marrer, tu te te rappelles des petites annonces...".J'ai donc vu la chose.

Bah...depuis j'ai changé de potes...

Chtiot08 a dit…

C'est marrant, j'ai l'habitude de me morfondre dans les recoins peu éclairés de la société (comme ce con de Goloum) entre 2 de tes critiques, mais là, je me demande simplement si certains films qui font "la une" en ce moment finiront ici...

Un certain Lucky Luke, par exemple, me vient à l'esprit...
Si je me laisse convaincre par mes gamines d'aller le voir, j'aurais peut-être un pragraphe ou deux à t'envoyer !)

Bonne continuation à tous, même (et surtout) aux cons ! Vous nous inspirez tant...

Chtiot.

cinema... tchi tcha a dit…

ouhla ouhla, mon frangin m'a embarqué pour samedi, d'aller matter ce film.
Pas encore vu mais à mon humble avis de gros con avide de bonne pellicule bien fandard,je ne me rejoui pas trop de la tournure que prend mon week end.
Peut etre en effet(surement) que tu viendras nous mettre 1 ou 2 paragraphes mais j'espère surtout que Junko ira dans la salle obscure pour nous filler son commentaire bien paraphrasé,avec beaucoup de retoriques et des images salaces comme on aime tant.
Je n'espère pas à avoir de changer de frangin.

Chtiot08 a dit…

Mieux vaut prévenir que guérir...
Renie-le !

Airwalkmax a dit…

Manquerait plus qu'Arthur et Semoun soient juifs arabes,et on aurait des propos intolérables, où il n'y aurait pas de tolérance !

Panda Man (Berti) a dit…

Je vous applaudis grandement monsieur! Bravo! Putain, ca fait du bien un peu de bon sens!

fernand a dit…

Bonjour junko,
à quand les prochains?
(commentaires de films et massacres d'imbéciles)
j'adore les 2, surtout n'arrêtes pas.
à plus..

Anonyme a dit…

Hey Junko,
à quand la mise à jour du site des P4? T'as trouvé un travail pour être si occupé ou quoi?
Arf, arf arf!
Bah si tu bosses ça te permettra de rembourser ton RMI...
Comment ça va te faire?
Bon d'accord, j'y vais
Et l'homme parti seul dans la nuit (enfin le jour à cette heure)

oliv a dit…

uep, +1 pour le site des p4 j'aimerai pouvoirs accéder au paroles!

Anonyme a dit…

CINEMAN CINEMAN CINEMAN!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Anonyme a dit…

Ah ba j'ai bien aimé, moi!

Anonyme a dit…

Dans un tout autre registre, je te propose, Junko, de regarder un..."film" intitulé "Dark Floors". Je pense qu'il pourra t'inspirer une page sans trop forcer.

Anonyme a dit…

ouech melvin, tu trouves pas que c'est un sale facho dieudonné?

Anonyme a dit…

http://www.youtube.com/watch?v=jNOR8UT4-6A&feature=related

voilà pour te punir de ton antisémitisme, ordure

oursvertfluo a dit…

J'ai adoré.Ce film à l'air fort sympathique ma foi...

Anonyme a dit…

Même si il est (malheureusement) vrai que la religion Juive et ses adeptes sont depuis sa création les seuls et bien les seuls à avoir été haïs tout au long de son existence, je trouve que l'on passe trop souvent par la "case religion" pour protester. Une personne n'aimant pas l'humour d'Elie Semoun n'est pas forcemment antisémite, comme un type ne supportant pas les sketch d'Elmaleh n'est pas anti-musulmans ou anti-moyen orientaux, après on peut comprendre certains cas exeptionnels, exemple je n'ai jamais ressentis le moindre humour dans un sketch de Bigard, ça frole juste l'addésion à un mouvement d'extrême-droite, et pourtant ils n'y a pas que des imbéciles qui les écoutent.

C'est vrai que les termes "pietinés" ne sont pas vraiment approprié dans un article de tout les jours, a la limite pourquoi ne pas parler de lapidation ou de lynchage. Mais merde, ce site n'est pas l'adresse en ligne officielle d'un journal de presse, le but est bien de mettre de l'humour plus que noire, le theme de son auteur est bien "les Films de Merdes", alors essayons d'arreter avec ces conneries au moins sur un site comme celui-là.

Anonyme a dit…

Personellement, je trouves que junko est un con, un m'as tu vu et un monsieur je sais tout, mais par contre, je ne pense pas qu'il soit très judicieux de le traiter d'antisémite. Je pense aussi qu'arthur est une merde et que sémoune a fini d'être drôle il y a très longtemps. Si cela doit faire de moi un antisémite .... Le problême c'est qu'aujourd'hui, on a pu le droit de rien dire (et meme si je n'aime pas toujours les critiques de junko, je le défend sur ce terrain là, au moins il dit ce q'uil pense sans détours) Aujourd'hui, tu dis juif, t'est un sale nazi qui ne mérite que d'être fusillé. Tu dis "arabe", t'es un sale raciste de merde le peniste colonialiste. Tu dis "lopette", t'es le pire homophobe du monde. Il faut arréter de brandir ces étendards à chaque fois qu'un mec veut donner son opinion : c'est ennervant et contreproductif. En tout cas, je vais vous le dire franchement, ce film est une merde, joué par des merdes et produit par des merdes, et ce serait la même chose si c'était de goys qui l'avaient fait.

oliv a dit…

Éclairé comme un chantier de btp en plein hiver n'est pas une exagération! C'est vraiment trop moche! hahaha!Ils s'enfonce en plus à essayer de le défendre leur film!

Arrakis a dit…

Euh, en même temps, le seul post qui ait accusé l'article d'être antisémite, celui de FinkielkrautFan, était clairement parodique, avec du vrai second degré dedans.

J'ai pas de preuve formelle, notez, mais je parie un tas de caramels que c'est le cas. Le pseudo, déjà(Finkelkraut a la réputation d'instrumentaliser la lutte contre l'antisémitisme à toutes les sauces... On peut même en trouver des parodies "grand public" > C/C donc ça http://vodpod.com/watch/2260021-alain-finkielkraut-plus-vrai-que-nature- )...
Entre le pseudo, donc, et les expressions démesurées ("le lynchage", les "pires clichés"), cocasses ("jaloux!") ou rebattues (les "heures-les-plus-sombres-de-notre-histoire")... Ben, qu'on me pourfende si c'est pas du pastiche ! Pas mal foutu, d'ailleurs.

Et comme je n'ai pas vu d'autres posts considérant l'article comme antisémito-fascisto-quelque chose, ben, y'a pas à s'indigner d'autre chose que des saletés de gens qui font du second degré sans prévenir.

Anonyme a dit…

Tu oublis également le clown qui a laissé une adresse youtube portant sur une interview d'Elie Semoun. Lui par contre n'avit pas l'air de plaisanter ("ordure")

Arrakis a dit…

Ah oui, l'était tout petit, j'avais même pas vu
(pourtant, ça fait un peu "le Punisher du virtuel", ça a la classe)
Dur de savoir si celui-ci fait dans le second degré, je suis owned. Faudrait d'autres échantillons.

Anonyme a dit…

Je ne suis pas totalement sure que ce soit une blague... en lui envoyant une photo d'une réunion du NSDAP tu devrais avoir une reponse te revelant toute la vérité

Nuage a dit…

Oh que la critique est bien rédigée !
Du coup j'ai jeté un oeil sur le film, par curiosité quoi et oui c'est vraiment n'imp' !
Incroyable qu'une telle oeuvre puisse être financée, sortir en salle ! C'est d'un mauvais du début à la fin, les acteurs sont d'un ridicule... bref je comprends pas

Anonyme a dit…

pardon ca n'as rien a voir de prime abord mais j'avais besoin de le dire avant de me pendre
je viens de voir que roland emerich va réaliser les adaptations du cycle Fondation de Asimov ...
je sors de 2012 ( j'attends ta note )
2012 ok mais Fondation... mon dieu préserve nous du mal...
...
le mal existe

Julie a dit…

Merci, c'était bien marrant haha ! ;)

Anonyme a dit…

Merde, ma vanne tombe à l'eau, on t'a déjà fait le coup de l'antisémitisme...

"ah, de toute façon, normal que ça te plaise pas, t'es antisémite"...

Sinon, ben, content de pas l'avoir vu, cette daube!

A quand le prochain post? :-D

p.s: "suffi" et pas "suffit", "dépens" et pas "dépends"

serow a dit…

que les choses soit claires:il est arriver que cette caricature de "comique" me fasse rire (vous savez la fatigue et tout) ou me laisse indiferent (voir meprisant). Mais la il m'a laisser en colére sans blague,je me suis senti insulter du fait d'aimer le cinemas et les jeux videos . Pire qu'il ai voulu fair une blague a la télé vitouf (sur la 1 ou m6) ok mais afficher sa dans une salle c'est le comble du sadisme "houuu le looser il aime les film , biii y jou au jeux videos" y'a des gents qui devraient apprendre a leurs place

stephane a dit…

T'as chronique est absolument génial !!!

Mucus a dit…

Toujours un grand moment de lire tes chroniques, Junko, ça me donne envie de voir tout ça juste par curiosité, pour voir si toutes ces bouzes sont aussi bouseuses que tu le dit. En même temps, pour celles que j'ai vu, je suis plutôt d'accord (quoique j'ai bien aimé [•REC], mais j'assume mes goûts de merde).

Sinon, juste pour faire la pub d'une autre pourriture au style rafraichissant, je sais pas si tu connais :
http://odieuxconnard.wordpress.com/

jacquot a dit…

c' est horrible mucus t 'es presque oblige de dire que tu assumes tes gouts de merde,Junko a du style il est drole mais c' est pas un gourou,il semble donne son avis en argumentant avec ses propres criteres ,par pitie non a la monosensibilite.

Mucus a dit…

Mais j'ai des goûts de merde, y compris selon mes propres critères, je l'assume, je le revendique et j'en suis fier, bordel !

Par contre, qu'il soit pas un gourou, ça me fout un choc, moi qui voulait monter une secte où on aurait pu passer notre temps à se flageller en ânonnant les textes des P4 avant de tous se suicider rituellement avec junko pour partir pour syrius. Tant pis, j'essaierais avec annie cordy.

Anonyme a dit…

Se suicider? Mais non, faire une bonne action style kamikaze, plutôt, genre se barder d'explosifs (25 kg minimum pour les femmes et 45 kg pour les hommes, plus les schrapnells) la taille après avoir emmitoufflé sa bite dans 15 torchons à vaisselle (sinon comment en profiter des 70 vierges? hein, manche à couilles. Pour les femmes, j'espère que les plaisirs saphiques vous tentent sinon laissez tomber, vous allez devenir folle avec 70 pucelles!) et faire sauter le commissariat du coin/L'Elysée/le MEDEF/le siège du FMI à Genève ou celui de l'OTAN à Mons (Belgique pour ceux qui ne savent pas) ou autre.
Ca c'est du Djihad de classe! Bordel de dieu de merde!


Le prophète Ducont (avec un "t"), imam et rectum de la mocheté du coin à parlé.

Anonyme a dit…

Le "je t 'aime" de Ger se rapproche du sentiment que j 'ai après la lecture de ta chronique junko (jspr que ma copine ne lira pas ce com...). Vraiment merci pour ces délicieuses chroniques. Dommage que tu ne puisses en faire plus souvent...
ps: Coco bat cyprien, pour ta santé je te conseille de ne pas le chroniquer

plop a dit…

p'tain je suis déçu, je viens de me taper tous les coms de la critique de T4 et je m'attendais à passer une autre heure à me poiler ici et ... rien ...

que fais tu junko ?? que faites vous les anonymes ??

j'imagine que ce film (qui sans être vu pouvait déjà être catalogué de merde) n'attire pas autant les commentateurs qu'un T4 :/

bon et bien à une autre fois alors, en espérant que la prochaine note sera sur un bon gros blockbust ^^ (chacuns ses plaisirs malsains krkrkr)

baal-ammon a dit…

Rouin ! Mais que fait la po... heu, Junko ?

Typhon

Anonyme a dit…

WAh! jsuis une fan. cest définitif !

jai déja hate de lire ta prochaine critique !

yourglaaa a dit…

La meilleure critique de film que j'ai lue de ma vie!!!

admin a dit…

Le film est super drôle, vous êtes des cakes :p

Louna la casse-couille 61 a dit…

Bon alors, elle vient cette critique sur Avatar, bordel de bite à couille ?

Anonyme a dit…

bon comme beaucoup j'ai hate de lire ta prochaine critique
Pleeaaase !!
pourtant ce ne sont pas les nanars qui manquent :D

Louna a dit…

Oué, tiens, on a vu paranormal activity aussi, et effectivement tu avais raison... c'est chiant.

junko a dit…

bon, un petit mot vite fait, désolé du retard mais en ce moment j'ai grave de taf ! On vient de boucler le dernier speedball, j'ai des boulots de commande à tire larigots et ma maison va pas se repeindre toute seule !
En attendant la prochaine note qui va venir et les réponses à tous vos messages, vous pouvez allez faire un tour par ici...
http://jankounenforum.free.fr/viewtopic.php?pid=26951#p26951

Hey00 a dit…

Waw, je viens de voir cette vidéo http://www.youtube.com/watch?v=jNOR8UT4-6A&feature=related

Je cite élie semoun : « on en a fait [de Cyprien] un vrai personnage, il est entre... en toute modestie, entre Forrest Gump et Rain Man. Il est complètement... donc il est pas du tout caricatural. Y en a des Cypriens, ils existent vraiment »

Je crois que ça résume le film presque aussi bien que ta critique.

Je suis un geek, et ce film est une insulte, envers les geeks mais aussi envers le cinéma.
Ce gars compare sa merde à Rain Man (6 récompenses dont 4 oscars) et Forest Gump (33 récompenses dont 6 oscars) et il n'en a pas honte...

baal-ammon a dit…

Du calme, les récompenses, ça ne veut pas dire grand'chose.

Rappelons que Avatar vient d'en recevoir, alors que j'ai plusieurs indices concordant qui montrent que c'est une bouse (je ne l'ai pas vu, cela dit).

Typhon

Hey00 a dit…

Les récompenses, effectivement, ça veut pas dire grand chose, mais elles sont pas données au hasard non plus. Un film récompensé est un bon film, même s'il ne mérite pas vraiment ses récompenses.

Avatar en a reçu, certes, mais en tant que meilleur film et meilleur réalisateur (si tu parles des golden globes).
Toutefois, niveau acteurs, scénario, etc, rien, même pas des nominations (excepté pour l'ost).

Pour ce que j'en pense, Avatar mérite d'être reconnu (des récompenses je sais pas) pour ce qui est de la technique. Les images virtuelles n'ont jamais semblé si réelles, et la version 3D vaut le coup (enfin, il m'en a couté 8$ canadiens ici, soit environ 7€, sans réduc étudiante, et en 3D. Ça change des tarifs en France, 13€ pour le retour du roi avec reduc, Avatar 3d je sais pas).
Après le scénario, ben t'as vu Pocahontas, t'as vu Avatar (rajoute juste un peu de technologie). En 10 minutes de film, tu connais déja le scénario, c'est dommage parce que l'univers et l'idée des avatars a pour moi un bon potentiel scénaristique.

Mais pour en revenir à nos moutons, même avec toutes la mauvaise foi du monde, tu peux pas comparer cyprien à Avatar et encore moins à Rain Man et Forrest Gump, à moins d'être un con, et un gros, ou d'avoir joué dedans (non exclusif).

cinetrafic a dit…

Bonjour,

Nous souhaiterions vous proposer de participer au programme DVDtrafic pour recevoir gratuitement un DVD en échange d’une critique : http://cinetrafic.wordpress.com/2010/01/18/masse-critique-dvd-un-programme-de-promotion-du-dvd-sur-la-blogosphere-cinema/

Désolés de vous contacter dans un commentaire mais nous n’avons pas trouvé de contact sur votre site.

Cordialement,

L’équipe de Cinetrafic / dvdtrafic@cinetrafic.fr

Joss a dit…

Excellent blog que je decouvre et que je viens de lire d'une traite ... Maintenant, j'attends la critique d'Avatar !!!
Bonne continuation !

guigro a dit…

Quand tu vas sortir ton prochain post, salopard de punk faignant!

sac dakine a dit…

Ce film est une belle merde...

michaël ebay = pure genie a dit…

je sais pa ki sait le webmaster de ce blog en karton mé il es sacremen konstipé ou coincé le doit dans le kul pour nous chiez ces diatrib d'égris k'1 fois tout les 3 ans...

baal-ammon a dit…

Seigneur, seigneur, pourquoi m'as tu abandonné ?

Typhon

junko a dit…

>HEY00
Merci beaucoup ! C’est sublime.

>BAAL HAMON
As-tu rejoint la masse touchée par la grâce cameronienne depuis ?

>HEY00
Non, on ne peut pas comparer Cyprien à Avatar, le discours de Semoun est quand même moins con.

>JOSS
Ca arrive !

>GUIGRO
Quand tu te mettras à poster sur le tien !

>SAC DAKINE
Oui, c’est vrai

>MICHAEL BAY=PURE GENIE
Avec ce style caricatural et ce nom provocateur, c’est la jeunesse d’aujourd’hui que tu cherches à stigmatiser c’est ça ?

>BAAL AMMON
Oh eh… restons souple je vous explique. J’ai eu énormément de boulot (enfin 2 trucs à faire quoi) ces derniers mois… J’ai donc pris du retard sur ce blog. Mais me voila de retour aux affaires. Alors ceux et celles qui suivent se souviennent que j’avais dit que je participais au journal Kamikaze, celui-ci sort enfin en kiosk avec quelques mois de retard. Je ne suis pas dans le numéro 1 mais je viens à l’instant de boucler mon texte pour le numéro 2. Vous pourrez désormais me retrouver dans ces pages. Je dois tenir le rythme d’une note par mois, ça va pas être évident. Mais j’ai décidé de m’attaquer à quelques classiques en parallèle, parce que mine de rien je suis un peu soumis à l’actualité, et maintenant que j’habite à la campagne c’est moins facile d’aller voir de bonnes daubasses avec mes camarades du centre ville… Voila. Pour spoiler un peu, la prochaine note c’est Avatar. Le numéro 2 de Kamikaze devrait sortir fin Février. Un numéro chassant l’autre la note sera publiée ici quand le numéro suivant sortira. J’essaierai quand même de faire des notes que pour le site de temps en temps. J’ai quelques trucs en prévision, notament une note atomique sur Transformer 2, mais je dois m’acheter le DVD avant. Impossible de l’écrire avant de voir le making of et de me taper le commentaire audio…
A très bientôt !

guigro a dit…

Ah ah, c'est conceptuel, j'attends qu'il se passe un truc pour poster... Bonne chance pour transformers 2, j'ai pas pu tenir apres m'etre explose les cotes de rire avec la scene de megan fox a quatre pattes sur sa mobylette

baal-ammon a dit…

Non, je n'ai pas vu Avatar, et il est probable que je ne le verrais pas jusqu'à son passage sur une chaîne non cryptée en conjonction avec l'absence de trucs plus intéressants à faire, d'autant que vous avez été devancé par un odieux connard.

Ça fait plaisir de voir que vous n'avez pas été dévoré par les crocodiles, et je bave d'impatience en attendant de lire vos prochains règlements de comptes avec les daubes, mégadaubes, et überbouses qui hantent nos cinémas.

Typhon

junko a dit…

Moué, déjà les 2h40 d'Avatar c'était parfois bien chiant, alors j'ai pas vraiment envie de passer 2h à lire un gars qui va me re-raconter le film sur 12 pages...

floute a dit…

J'ai adore, c'est tres detendant, j'suis vraiment decu que tu ne puisses le reconnaitre.

JuJu du Houla Oups a dit…

Je n'ai pas vu le film mais je m'insurge contre cette vil attaque antisémite...En effet pourquoi se complaire dans la critique de talents reconnus comme Eli et Arthur
si ce n'est par jalousie petit bonhomme?Je ne salut pas votre blog pendu bien bas au firmament de chefs d'oeuvres tel que CYPRIEN!!...petite crotte...GNI

guigro a dit…

putain mais vas-y lache une note batard!

L'Hélio a dit…

Une bien longue critique pour un film qui n'en vaut apparemment pas la peine...
Quant à écrire qu'Elie Semoun et Arthur sont des cons, cela n'aurait pas desservit le propos de préférer un "je n'aime pas Arthur ni Elie Semoun" en faisant preuve d'un peu plus d'ouverture d'esprit et de tolérance vis-à-vis ceux qui pourraient les apprécier. Il me paraît objectivement difficile de les traiter de connards (quel niveau!) du simple fait qu'ils ne pensent pas comme vous.
Il est facile de démolir un film minable qui fait l'unanimité: Cyprien n'était pas une grosse prise de risque: A quand la critique d'un "film de merde" plus controversé?

guigro a dit…

A quand? A bien avant dans les archives de ce blog, Monsieur le justicier des manières de faire.

Hey00 a dit…

@Junko : Si tu veux parler du blabla des producteurs qui disent « mon film il est génial que c'est le plus beau », j'en sais rien, je regarde pas.

Mais force est de reconnaitre qu'avec un milliard, Cameron a une raison de le penser.

Hey00 a dit…

* un milliards de dollards de recette

Anonyme a dit…

un bon film réalisé par une bande de copains qui partagent les mêmes idéaux , ça fait chaud au coeur.

C'est pas parce q'ils sont tous israelites qu'ils faut voir le mal partout, ils ont tellementmet souffert qu'on peut tout leur excuser.

Keun a dit…

mon film préféré

Anonyme a dit…

moi j'ai bien aimer ...

Laine Gebel a dit…

Elie Semoun, dont sa famille est d'origine marocaine, est devenu l'archétype du beauf français.

Il est certain que l’on ne peut pas tout apprendre, mais il est encore plus certain que tout nous apprend quelque chose, même les pathétiques spectacles, sketchs et le jeu d'acteur d'Elie Semoun dans ce... film, peut-être de ne plus trop espérer grand chose de lui. Le seul rôle qu'il lui allait à merveille (peut-être parce qu’il n'a pas dû se forcer à jouer, mais à être que lui-même), c'est dans le film que j'ai beaucoup aimé et regardé x fois, "Les démons de Jésus", un film de Bernie Bonvoisin où on a vraiment envie de lui ratatiner la face tellement il est énervant. Mais mieux sera fait durant la seconde partie du film, on lui chiera dessus... Était-ce une prévision de son futur art merdique? Se masturbe-t-il dans son caca quand il revoit ses œuvres ou certains de ses rôles? Je ne sais pas, du moins, je me suis vite débarrassé de l'unique spectacle que j'avais en VHS à l'époque et pour ce qui est de Cyprien, le cliché du pauvre mec laid qui n'a jamais eu l'occasion de tremper ses doigts dans de la cyprine... ben après 20 minutes, j'ai dû regarder quelques passages en sautant 10 minutes par 10 minutes tellement tout était prévisible (sans parler de la niaiserie intersidérale) pour ensuite l'envoyer où il me semblait bien trôner, dans le royaume Poubelle de mon PC.

Je doute sur deux points: <-- (ouhaaa le jeux entre les 2 derniers mots et la ponctuation.)

-Veulent-ils crétiniser la jeunesse?
-Ou alors,la prenne-t-elle pour si décadente que ça; prête à s'enfiler n'importe quelle cochonnerie audio-visuelle où le Q est plus proche que le I?

PS: Bien content d'être tombé la gueule la 1ère sur ce blog de films de merde, ça me fait un chouette masque de beauté, très bon pour la peau et très odorant. J'aime beaucoup ta prose Junko, de bons moments de franche rigolade sur des films dont la plupart me font pleurer de désespoir face à une grande partie de la culture du 3ème millénaire, prônant la débilité mentale et le bâclage. Comme je le pense souvent face à ce genre de spectacle, l'intelligence, l'imagination, le démarquage de l'être humain, est-ce que tout cela serait une légende?

Anonyme a dit…

Bonjour Junko. Je suis le rédacteur en chef du Jeu de l'Oie (www.lejeudeloie.fr) et j'aimerais te proposer la rédaction d'une chronique dans le feuillet Culture de notre prochain numéro. N'hésites pas à m'envoyer un message via Facebook (ou à l'adresse suivante : jeudeloie.revue@gmail.com) pour que nous en discutions plus calmement. Antoine Lury.