dimanche 17 juin 2007

SPIDERMAN 3

Après deux premiers films plutôt sympathiques qui mêlaient une technique ébouriffante à une naïveté scénaristique plus ou moins digeste, Sam Raimi tente donc de clôturer sa trilogie avec la recette éprouvée du « plus plus plus » : Plus d’intrigues, plus de vilains et plus d’action…
Le résultat catastrophique provient probablement de là et d’un manque de maîtrise dans la gestion d’une histoire gorgée de sous intrigues qui ne parvient pas à en dégager une principale qui aurait pu servir de colonne vertébrale au film. Plus d’intrigues : elles sont toutes ineptes et traitées n’importe comment ! Peter Parker évolue d’une manière tellement caricaturale qu’en comparaison la BD semble avoir été écrite par Umberto Eco et les scènes où il joue le beau gosse semblent sortir d’une mauvaise parodie... (malheureusement Raimi n’est pas Tray Parker) Passons sur le personnage d’Harry, désopilant (les retournements de situation et sa menace sur Mary J. sont des astuces que même un scénariste de Plus Belle La Vie aurait refusé !) L’histoire du Sandman, à peine évoquée, est survolée à fond la caisse… Sa pseudo culpabilité face à un crime évidemment involontaire qu’il regrette et qu’il n’a commis que pour avoir l’argent nécessaire pour sauver sa charmante petite fille malade qui a besoin à tous prix d’une opération est, en restant poli, désespérante de nunucherie ! Sa transformation en bac à sable est tout bonnement honteuse : pourchassé dans les marais il saute un pauvre grillage et tombe pouf pouf dans une fosse où une expérience est en train de se produire ! Le pourquoi du comment de cette expérience, ça, on s’en branle ! Torcher à ce point là un moment aussi crucial, c’est vraiment se foutre de la gueule du monde ! En fait, ce qui intéresse Raimi c’est pas ses supers vilains, c’est pas Spiderman, non non non, ce qui l’intéresse surtout, la véritable héroïne du film : c’est l’insupportable et horripilante tante May qui passe 2h15 à pondre poncifs sur poncifs d’une débilité consternante et d’une morale horripilante « frappée-au-coin-du-bon-sens » et servie avec sourire de grand mère, thé et petits gâteaux ! C’est bien les seuls émotions que m’ont arraché ce film car chaque fois qu’elle apparaît une envie de baffer cette pute et sa morale de merde m’a parcouru toute la moelle épinière ! La frustration de ne pas voir cette vieille pie se faire clouer le bec et défoncer le coin de la gueule laisse un goût amer d’inachevé… Pour Venom je ne trouve pas grand chose à dire, ses scènes bout à bout ne rempliraient pas une bande annonce, le symbiote semble sorti d’un autre film et sa « mise à mort » particulièrement cloche ah ah ah ! La blondasse, elle, est abandonnée en cours de métrage… Et, cerise sur le gâteau, même le caméo de Bruce Campbell est nullissime et m’a rappelé une scène de On se calme et on boit frais à St Tropez, sauf que là, c’est pas drôle.
Raimi nous bâcle tout et surtout la psychologie de tous ses personnages qui est plus que grossièrement tartinée ! Mention spéciale à la symbolique lourdaude du film : ouuuh tous ces reflets, tous ces miroirs symbolisant le thème du double et la schizophrénie des persos ! Quelle audace, quelle originalité, quel brio ! Ah ah ah !
Sam Raimi semble s’être noyé dans toutes ses histoires, qui ne sont pourtant ni très élaborées ni très compliquées ! Il est même obligé de recourir à des stratagèmes misérables pour faire progresser son film comme le majordome qui intervient d'un coup pouf pouf pour raconter à Harry comment est vraiment mort son père... Le film a beau être très long et très bavard, rien n’y fait, il ne progresse que par d’improbables raccourcis ! On dirait deux longs métrages réunis en un seul avec des coupes franches qui le rend complétement bancal ! Alors si c'est pour vendre une édition DVD de 3h30 : bravo le respect pour ceux et celles qui ont payé pour cette bouse trouée !
Passons sur le passage devant le drapeau américain, tellement abusé qu’on se croirait dans une parodie… C’est désespérant de voir systématiquement cet inévitable cliché ! C’est tellement niais et kitch que le film, qui provoquait plutôt la pitié, provoque derechef un sourd énervement ! Avec tout ça, donc, et entre une intrigue en roue libre et des personnages qui apparaissent et disparaissent au gré d’un film qui semble échapper à tout contrôle, Raimi arrive tout de même à distiller une morale débilitante dans un film déjà bien bancal !
Les scènes d’action ont beau être techniquement réussies et plutôt fluides, elles restent rares, très rares, lourdement amenées et finalement sans aucune tension dramatique ! A force d’enfiler les perles (« le mal c’est pas bien », « sois gentil avec tes amis », « le bien c’est mieux »…) on s’ennuit tranquillement devant ces vaines chorégraphies et on roupille sévère devant un climax un peu nul qui débouche sur un final con comme la lune…
En conclusion je me dis que Raimi devrait tirer la leçon de ce film et faire son coming out sur sa gérontophilie galopante… Qu’il aille donc tourner des pubs Bonne Maman avec Tante May et qu’il laisse le tisseur tranquille !

22 commentaires:

tonton Jojo / Hardy a dit…

rien à voir, mais là : http://leblogmerde.canalblog.com/
y'a un rigolo qui te plagies (mal)

ficus a dit…

Tu oublies aussi ces merveilleuses séquences flash back dignes des experts mais tu tes suffisament étendu peut-être...?
Dans le domaine des daubes indicibles as tu visioner le dernier euh...(télé)film avec bruce campbell?
Alien apocalypse (gerarmet 2007)

junko a dit…

tonton jojo : ton truc a disparu, je l'ai vu cette nuit mais trop bourré j'ai tout oublié ! tu nous rappelles ce que tu y avais mis ?


ficus : arf, je vais le voir d'ici un jour ou deux... C'est con, j'espérais vraiment voir un truc sympa, mais ce que j'en lis ici ou là me laisse présager le contraire !

ficus a dit…

l'usage d'un slip en plomb peut devenir necessaire lors de la projection.

tonton jojo/hardy a dit…

bah, c'était pas grave, la tentative de l'ex animateur du forum des fans de miss vache d'être drôle. Sauf que faute d'imagination, il avait tout simplement piqué ta bannière, et même ton titre en remplaçant "films" par "blogs". On s'attendait à quelque chose d'au moins moyennement drôle, mais finalement, rien. tu peux oublier. sinon, tu as certainement plein de choses à faire, mais y'a eu une discussion assez atroce à partir d'un post de bouffeurs de viande, ou ta pugnacité et ta hargne aurait été d'un concours précieux: ces ordures assimilent le végétarisme, dont je tentais vainement de leur faire comprendre l'intérêt, à une lubie d'adeptes de sectes

junko a dit…

arf !
Où ça des mangeurs de viande ?
c'est pas sur le blog de la laitière qui chouine contre la corrida mais adore les macdos ?

pour le blog de prof Xavier, dommage... ça aurait pu être drôle en fait !

tonton jojo/ hardy a dit…

ouais, on trouve ça dommage aussi, mais il savait pas se défendre... c'était pourtant rien que des blagounettes de potaches, jamais d'insultes, et une invitation permanente à venir nous troller, mais il a préféré le sabordage.
pour les bouffeurs de viande, c'était bien chez la vache, elle a fait un post dans lequel elle se désolait de plus pouvoir manger des chevaux.
là: http://www.bloglaurel.com/coeur/index.php?2007/05/27/1565-mangez-sain-mangez-du-poulain

junko a dit…

ah oui j'avais lu ça... j'm'en étais d'ailleurs payé une bonne tranche de rigolade uh uh uh !
Ben tu sais, si je devais commencer à intervenir sur son blog, j'en finirai pas de la traiter !
Ce post sur la viande de cheval est ahurissant de mauvaise foi, ça sent vraiment l'opération marketing pour susciter la polémique, les commentaires et tout... Qu'elle bouffe sa bidoche, qu'elle aille au macdo et qu'elle aille se mater des films de merde avec son punkrocker messin et sa ptite pute, je m'en branle total ! Je me dis juste qu'une grosse laitière qui bouffe autant de viande, c'est louche quand même... elle va finir avec l'ESB gnn gnnnn !

tonton jojo/hardy a dit…

ouais, c'est vrai qu'il y a pas que ça à foutre, mais c'était tellement gros... et les fans sont tellement cons. moi aussi j'ai préféré rapidement les laisser avec leurs maladies digestives et leur fausse bonne conscience (il faut nourrir la planète gnagnagnagnagna) de toute façon, ils sont formatés pour bouffer du cadavre à en crever

Grimm a dit…

Malheureusement... Je suis complètement d'accord avec cette analyse clairvoyante : Spiderman 3 = consternant. Et dire qu'ils en ont encore prévu une bonne tripotée...

ChN1 a dit…

le fin du fin quand meme: Harry qui peint une nature morte pour tuer le temps ;D j'ai failli me pisser dessus

bon sur ce, je vais peindre des pommes...

junko a dit…

vous êtes fous de dire ça ! Vous avez pas vu la réalisation d'enfer, les cadres de oufs quand parker il tombe de l'immeuble, le souffle épique et la dimension mythologique hallucinante que le film prend quand il se fritte le bac à sable géant !? Et la puissance des thèmes comme la vengeance et la rédemption impossible mais néamoins nécessaire que l'Homme doit traverser et accomplir dans sa vie si il veut pas se faire gronder par Tante May et s'il a encore un secret espoir d'avoir un billet de 5$ pour son anniversaire... Vous êtes aussi passé à côté de l'ébouriffante scène d'intro quand le nouveau bouffon vert il pourchasse le pauvre parker en évitant le linge qui sèche ? C'est tellement beau qu'on dirait du Peter Jackson !!! Rhalala...
Je vous assure, Kubrick il avait essayé avec des films comme 2001 ou Barry Lyndon de questionner le devenir de l'Homme, sa place dans l'univers et tout, mais il faut avouer qu'il a lamentablement échoué là où Raimi à réussit ! Alors accrochons nous à son film comme on s'agrippe aux poignées du wagonnet qui file sur le grand huit de nos vies car la vie est comix marvel qu'on ne lit qu'une fois...

andrew le barbare a dit…

Merci pour la description de Tante May, j'ai failli m'étrangler de rire... D'ailleurs en y repensant... :-D

A part ça, tout à fait d'accord avec ta critique, tu as relevé des trucs que je n'avaient pas relevés (j'ai d'ailleurs fait une critique de ce film sur mon vieux blog...), mais je tiens à souligner que les 2 premiers ne sont pas franchement mieux (en tout cas pas le deuxième...)

francois a dit…

merci !
il faut que tante May paye enfin pour tout le mal qu'elle a fait !
Mandalons-lui la gueule de conserve !!!!

slowhand73 a dit…

pénible. C'est comme ça que j'ai trouvé ce film. En plus on m'a trainé dans un ciné en VF. Alors je ne sais pas si c'est à cause de ça que j'ai trouvé Kristen Dunst gnan gnan, mais arrrgh, dès qu'elle ouvrait la bouche ... au secours.
Je suis d'autant plus déçu que j'avais bien aimé les deux premiers volets (le 2eme en particulier).

skwale a dit…

Je ne comprends vraiment pas ce que tu trouves à redire à ce film.
Il est bien réalisé, les acteurs hyper convainquants, un scenario à couper le souffle, le robot fait de la peine ...
il manque plus que le chien intelligent et le gentil policier noir.

Presque aussi bon que les 4 fantastiques. (mais si le documentaire scientifique ou les physiciens-astronomes font du surf et roulent en voiture de sport entourés de nanas).

max a dit…

Mais comme je suis déçu... Non vraiment! En fait tu fais semblant d'avoir bon goût quand ça t'arranges... "Après deux premiers films plutôt sympathiques"? Tu voulais être quoi là? C'était du second degrès?! Les deux premiers étaient déjà lamentables, bourrés de poncifs, de dialogues et scènes nullissimes! Le 3 à la limite est le plus réussi vu qu'il a réussi à me faire pleurer de rire deux-trois fois: spiderman 3 c'était la comédie de l'année alors que les deux premiers étaient justes de mauvais films (malgré de très bons effets spéciaux et 2-3 bonnes scènes)

junko a dit…

ben non j'avais trouvé les deux premiers plutôt sympathiques c'est vrai. Les ayant revus, j'ai trouvé le premier vraiment très très naif, à la psychologie blindé de poncifs...
Mais bon, au moins ils arrivaient à tenir une intrigue, pas comme dans ce numéro 3 où on a 12 intrigues et pas une suivie correctement !

skwale a dit…

Tain qu est ce qu'il fout là mon commentaire?
c'était une réaction à I-Robot.

nan sinon spiderman 3 c'est de la daube. Exactement comme les précédents.

Anonyme a dit…

les deux premiers spiderman étaient bien ? Je sais pas ce que tu prends mais j'en veu

Daria-Marina a dit…

j'ai pleuré devant Spiderman 3 & je vous emmerde.

Daria-Marina a dit…

=)
j'ai quand même honte d'avoir pleuré devant ça