samedi 19 mai 2007

LE LABYRINTHE DE PAN


Bon, ce film est loin d’être le plus mauvais de Del Toro, réalisateur très très surestimé qui a une bonne fournée de daubes à son actif (le ridicule Cronos, le faiblard Mimic, la décevante Echine du diable, le très oubliable (et oublié) Blade 2 et la honte totale Hellboy).
Alors passons sur les quelques réussites du film (techniques surtout, le casting également…) et sur bon nombre de défauts pour se concentrer sur le final, catastrophique. Plantons le décors vite fait : y’a une jeune fille qui s’évade dans un monde imaginaire trop mystérieux remplis de trucs cheulous, y’a des méchants franquistes, aussi fourbes et cruels qu’on peut l’espérer et des communistes au grand cœur, sympas et qui sauront mourir dans la dignité pour enrober le film d’une dose d’émotion qui fait toujours sérieux dans des films où l’on nous parle de crapaud géant et de lichen qui papote.
Bref, après toutes sortes d’aventures assez mollassonnes et bien cuculs, la jeune fille finit par mourir et s’évade donc définitivement dans son monde féerique où elle devient Reine. Une voix off de papy brossard nous explique alors qu’elle régnera sur son royaume pendant plein d’années, et qu’en plus ses sujets obéissants surent courber l’échine en silence car dixit la voix off : ils furent très contents ! Alors en arriver à une apologie de la monarchie après 2 heures de baston entre communistes et franquistes, là, je ne dis pas bravo ! Elle serait contente la communiste qui tient la gamine mourante dans ses bras si elle savait ça ! On aurait pu espérer que la fifille ayant vu la situation politique en ce bas monde serait parti vers son pays magique pour foutre le Roi par terre, collectiviser les ressources et rendre le palais au peuple ! Non, elle est juste trop contente de pouvoir régner en despote et comme elle est quand même cool elle dit à son ptit frère qu’il sera prince et que donc, quand elle finira par caner, il pourra reprendre le bouzingue à son compte.
Misérable !

51 commentaires:

Bizzy a dit…

Juste une question, je me demandais pourquoi faire un blog spécial "films de merde" ? C'est vrai que c'est plus original et il a peut être plus à dire que sur des films que l'on a aimé. Mais bon, je voulais savoir le pourquoi de ce blog. merci d'avance pour ta réponse.

junko a dit…

Tout simplement parce que j'aime bien dire du mal des trucs que j'aime pas !

ficus a dit…

bof de tout façon tout les enfants sont des faf

junko a dit…

monarchistes, pas fafs !
les fafs c'est les grands benêts qui auraient aimé grandir à Sparte !

Miko a dit…

Mais elle CREVE la nana du film. Tout ça c'était un trip de schizophrène. Et puis l'ogre avec des yeux dans les mains déchire tout ! (De fait ma remarque est bien pénible et sortie par une casse-couille. Mais j'assume.)

si c'est pas toi c'est ficus qui a dit…

Mais les spartiates vivaient comme des enfants ils leurs fallaient toujours un chef, ça vaut aussi pour les fafs...

BunkerBoy a dit…

Bah moi j'aime bien HellBoy, et tok....dans les dents :)

Levia a dit…

Je n’avais pas vu le film de cette façon. Moi, il m’a totalement transcendé, c’est un de mes préférés de cette année. C’était effrayant, la violence dans les parties réelles et l’esthétique dans les parties imaginées. Pour moi, la petite se tape un dernier trip de « petite fille et meurt » comme une merde, et j’ai beaucoup aimé que ça finisse mal, pour le « bien », comme pour le « mal » que je trouvais bien humain, finalement… Humain dans le sens mauvais du terme… heu… Enfin voilà ^^
J’aime bien ce blog, il est marrant, même si je ne suis pas toujours d’accord et désolé de le dire, hein ^^’

Glinche man a dit…

Juste un p’tit bémol tu parles pratiquement jamais de la mise en scène, du découpage, des cadrages dans tes critiques (bon en même temps j’ai pas lu toutes tes critiques hein !...)
Parce que bon dire que le labyrinthe de pan c’est nul juste en disant « oué mais la fin elle fini princesse c’est une apologie de la monarchie » c’est pas que c’est un peu naze…mais un peu quand même…
Apres je reconnais que je ne suis pas non plus super objectif vu que j’ai adoré ce film donc bon..

Allan a dit…

Oh c'est mimi, t'as pas compris qu'elle meurt en fait dans le film.
;-)

Et puis question film de merde, même sans comprendre la fin (ni l'histoire dans son entier du coup) il y en a quand même une tripoté (90% de la prod) avant celui là ! Mais bon chacun ses gouts ^^

junko a dit…

Ah ah ah ! Non j'ai rien compris au film, c'était beaucoup trop compliqué pour moi, je préfere quand Del Toro fait Blade 2, là au moins j'arrive à suivre ! Mais ce film là, pfff, c'est compliqué comme du Peter Jackson alors évidemment je me sens largué... C'est pour ça que je dis que c'est de la merde ! Pan c'est la Compagnie des Loups pour les gens qui préfèrent les crapauds aux loups et qui trouvent que les franquistes ils sont un peu méchants comme des nazis !

Cookie a dit…

Rhooooo putain comment je suis heureuse de trouver ce film sur ton blog des Films de merde (oui, j'y mets une masjuscule, qu'est-ce qu'on serait sans quelques bons films de merde certains dimanche), quelle daube ce film, mon mec l'a trouvé génial mais comment c'est humainement possible ???

Cookie a dit…

Ah ouais autre chose : putain les franquistes c'était grave des méchants, non, qui mangeaient des enfants et violaient des femmes. Et encore ça c'est rien à côté du fait qu'ils tuaient des médecins. Non mais que fout Sergi Lopez dans ce rôle...

junko a dit…

ben je trouve quand même que Lopez est excellent dans ce rôle... De toutes façons Lopez, c'est vraiment un des meilleurs acteur de sa génération et ça fait plaisir de le voir dans un film de ce genre...

L'esbroufe a dit…

Assez d'accord.
Pour moi, c'est un film plein de jolies scènes et bien interprété mais où tout semble être assemblé par pure plaisir esthétique (les deux premières "épreuves" de la jeune fille). Il semble y avoir un propos, mais en fait non, juste du vent. Joli mais bien vide.

Anonyme a dit…

je découvre ce blog et j'aime bien : être de mauvaise foi est un droit légitime et de toutes façons, c'est pas parce qu'on a rien à dire qu'on doit fermer sa gueule.
Sinon, pour le labyrinthe du faune (quel est le con qui a traduit par Pan ?), à mon avis de chieur, l'image est superbe et Sergi Lopez parfait en clône pinochet. Après, on accroche ou pas à l'histoire, c'est selon, moi, j'ai bien aimé le parrallèle entre le réel monstrueux et la féérie, effrayante elle aussi mais quand même nettement un cran en desous au niveau de l'horreur. Et ça me renvoie à un keum qui avait écrit en son temps "l'enfer est vide, tous les démons sont sur la terre". Pour ceux qui voudraient savoir qui c'est, c'était un rosbif nommé Shakespeare.

SuperVixen a dit…

Bien vu ! Je viens de lire ta critique (un peu tard certes) et effectivement, il y aun truc qui cloche dans la fin de ce film (que j'ai bien aimé, le film pas la fin, même si c'est vrai qu'il n'était pas transcendant...)

OutOfBounds a dit…

Pourtant, Sergio Lopez est excellentissime dans ce film.
Mais il est bien seul à tenir le titre de "film" de ce truc, même si la bête avec les yeux dans les mains était à exploiter.

slowhand73 a dit…

C'est un de mes films préférés de l'année. Par contre, comme Levia je n'avais pas non plus interprété la fin comme toi. Je comprend le gout amer qu'il peut en rester.

Leob a dit…

Et Shrek 3 ? Il est où ??

Le bachi-bouzouk a dit…

Un peu sévère, sur Le labyrinthe de Pan. Je ne trouve pas qu'on puisse parler vraiment de "merde", même si le film a des côtés un peu nanar (et d'ailleurs, un nanar n'est pas forcément une merde, et inversement). Je trouve qu'il a deux grandes qualités :
1) C'est pas si fréquent de voir des blockbusters américains tournés en espagnol ; Del Toro tourne toujours avec la même équipe mexicaine, et à comparer les "merdes" qu'il fait avec les merdes des studios étasuniens, je me dis que quand même les Chicanos ont des choses à apporter. En plus, je trouve Sergi Lopez très bon.
2) Vous savez que la censure américaine interdit de montrer des mauvais traitements à enfants. Alors filmer un type qui abat froidement une gamine dans un film avant tout destiné au public US, c'est assez osé. D'ailleurs, c'est osé même pour un film européen.
Après, c'est vrai que c'est parfois un peu nunuche, que le côté "Alice au pays des merveilles" version gothique est un peu appuyé, que les gentils sont gentils et que les méchants sont méchants, que les effets spéciaux ne sont pas toujours très réussis (l'ogre : très bien ; le crapeau : sorti du muppet show ; les fées : piquées aux pires dessins de Moebius), mais moi, j'ai bien aimé dans le fond.

pédro a dit…

juste pour signaler que en effet les franquistes étaient de sales connards fascistes et les "communistes" espagnols des années 30 d vrai démocrates... Je sais pas trop ce que tu reproches à ce film d'un point de vu idéologique... Communiste doit te faire vomir... Si tu préfères qu'ils nuance le propos avec des salopards c'est ton problème mais pour moi la réalité des atrocités commises lèvent mes interrogations sur un éventuel manichéisme... Et puis parfois la poésie laisse certain à la traine...

junko a dit…

Qu'est ce que tu veux dire ?
Je dis juste que (et je me repete et me repete encore) que l'apologie de la royauté après que la gamine ait sympathisée avec des gentils communistes, je trouve ça abusé. Ca s'arrête là, c'est pas une analyse particulièrement profonde. C'est juste que l'imaginaire n'est pas pour moi un milieu apolitique. C'est de la mauvaise foi ? C'est abusé ? Le film n'est pas mauvais ? Oui, trois fois oui, et alors ?

Anonyme a dit…

t'es quand meme qu'un pauvre con qui a qu'un semblant de culture cinématographique..
(désolé d'etre grossier mais..)

junko a dit…

pas de soucis mon cher anonyme, j'apprécie la critique, même vulgaire, lorsqu'elle est étayée et qu'elle sait mettre le doigt sur mes profondes et insondables lacunes. Merci d'avoir fait la lumière sur ce point. Je me repends et te présente mes excuses.
En espérant que ton analyse permettent à d'autres de ne point tomber dans les âneries dans lesquelles je me vautre, je t'invite à repasser quand tu veux mon cher anonyme du 4 Avril...

Anonyme a dit…

en termes de lacunes, il faudra veiller à mettre un indicatif après "après que", et non pas un subjonctif. "après que la gamine ait sympthisé" (mdr) Quand on veut se la péter "cahiers du cinéma", on veille à respecter la langue française.
après que + indicatif
avant que + subjonctif
autrement dit:
après que tu as dit une connerie et avant que tu l'aies dite. ( oui, pour l'accord avec le COD, c'est un peu compliqué).
laisse les envolées de verbiage à un mec comme Dahan, lui il sait faire, et contente toi de ton pass UGC.

junko a dit…

c'est toujours un plaisir de savoir qu'on est lu par des lettrés, en ces temps troublé, ça rassure !

Colossus a dit…

J'aimerai revenir sur la fin du "Labyrinthe de Pan", outre le fait que vous n'aimiez pas le film.
Del Toro est resté volontairement flou dans son scénario sur le fait que le monde féérique et les créatures qui le peuplent soient réels ou pas.
Si l'on pense que tout se passe dans la tête de la fillette, alors le film prend une autre dimension.

Autre chose: "le Labyrinthe de Pan", qu'on aime ou pas, mérite le respect car il a été fait avec le cœur. On ne parle pas de "Walker Texas ranger"...

junko a dit…

colossus, tu lis ce qui a été dit au dessus ?
Tu aurais, je pense, déjà quelques réponses...
Je n'ai pas dit que le film était une sombre purge...
Del Toro a dit que c'était un film fantastique, de plus ça se vérifie dans le film, il y a un moment où ça ne peut pas être uniquement dans la tête de la gamine
pour finir, le "respect" je m'en fous, je dis ce que je veux parce que je suis un mauvais garçon.

Chtiot08 a dit…

Bon, j'ai pas eu le temps de lire tous les commentaires de merdes (les films) que tu nous as pondus (faut dire qu'au boulot, je suis un peu pris par le temps, mais entre deux pauses, c'est très plaisant de faire un tour sur ce "favori").
Pour avoir ton avis sur la question : ton opinion sur une petite série comme "the big Lebowsky", "Las Vegas Parano", ou encore le manga "Jin roh" (en un ou deux mots le dernier, je sais pu...)
J'apprécie fortement ton site, je suis tombé dessus "je sais pu comment mais on s'en fout tous royalement, ce qui rejoint enfin le sujet de ton exaspération sur ce film ! (z'avez vu la transition !!!)
J'ai été suffisamment couillon pour apprécier les images sans guère me soucier du scénario... Mouais, ben après revue, je me demande presque ce qui m'a pris d'acheter ce "truc"...
Pour finir : mais quelle est cette idée à la con d'avoir retitré ce film comme ça ???

junko a dit…

salut chtiot,
les trois films que tu cites sont pour moi trois purs chef d'oeuvres.
T'as fait carton plein là !

Chtiot08 a dit…

Oh pitaing ! Ca me rassure...
Y'a quand même qqs films que tu flingues, alors que je les ai appréciés... Mais bon, ça reste du "spectacle divertissant" plus que des oeuvres transcendantes... Ce sont de bons films à boire et à reboire !!!

Anonyme a dit…

Marre de ces commentaires de personnes désabusées de tout et qui ne s'amusent qu'en critiquant le travail des autres ainsi que les pensées trop simplistes à leurs gouts. Marre de ces personnes qui aiment critiquer à tort et travers tout en sortant des phrases toutes faites type : "c'est du misérabilisme", "c'est de la démagogie" etc etc
Alors merde, ce film était selon moi une réussite, maintenant que vous ne l'aimiez pas c'est votre droit mais de là à dire que ce film prône la monarchie, que les franquistes sont caricaturés, les communistes glorifiés, eh oh c'est bon, ce n'est qu'un film qui ne se targue pas de relater des faits réels, c'est juste une gosse qui meurt et qui retrouve son monde merveilleux de princesse et c'est tout! maintenant vous voulez tout intellectualiser tant mieux pour vous, cependant il faut vraiment n'avoir rien d'autre à foutre de ses journées pour venir quotidiennement déposer un message pour critiquer un film dans lequel vous ne seriez même pas capables d'être preneur de son.
Voilà, c'était mon ptit coup de gueule parce que j'en ai vraiment marre des toutes ces fausses remarques intellectuelles qui se veulent être exemplaires mais qui ne le sont pas du tout!
Beaucoup vont trouver ce message étrange et vont se faire un malin plaisir de le démonter mais je suis tombée sur ce blog par hasard et voila c'était la goutte d'eau qui a fait déborder le vase.
On verra si ce comm' sera diffusé...

Anonyme a dit…

bien content d etre un casse couille....remate le gout des autres...et essaye de comprendre....

junko a dit…

Anonyme du 19,
Je comprends qu'à force de rien intellectualiser, on a du mal à comprendre ce qu'on lit, m'enfin tout de même, faites un effort !
Ne décelez vous pas la pointe subtile de l'ironie glisser sa truffe humide au détour d'une phrase ou deux ?!
Non ?
Bon, ben allez vous faire foutre avec vos remarques à la con alors.

Anonyme qui suit :
Comprendre quoi ? Que Bacri est plus beau avec une moustache ? Qu'il aurait fait un meilleur Mesrine que Cassel ?! (D'ailleurs en passant un pote à la sortie du très chouette Tokyo! m'a très justement fait remarquer que Balmer aurait été excellent dans le rôle de Mesrine vieux)
Bref,
Sinon, si tu penses que j'ai besoin de me refader la morale bien pensante et prémachée pour bobo parisien qui aiment se vautrer dans leur culpabilité nombriliste du film pour comprendre des pensées aussi profondes que "tous les gouts sont dans la nature" c'est que t'es un champion toi ;)

Anonyme a dit…

Je veux juste dire (c'est peut être un peu tardif) qu'il faut pas oublier que l'espagne est toujours une monarchie et que c'est peut être pas anodin si la gamine devient reine a la fin
Voila :)

stephane a dit…

Je ne pense même pas que ce soit le fait que l'Espagne soit une monarchie, qui ai conduit del toro a faire de la gamine une reine, c'est juste du pompier de conte fée et rien de plus. Pas de réel engagement scénaristique qui conduit au final le film a se terminer comme n'importe quel film avec une happy end d'une manière ou d'une autre.
Pour ma part j'ai adorer ce film avec ses default scénaristique et son esthétique particulier, et je suis content d'être aller le voir au ciné.
Au fait j'adore ton Blog, même tes critiques sur ce film.

Cradingue a dit…

Salut Melvaillene
Je te suis un peu de par cha, humungus et cie..
J'apprécie beaucoup ton blog, quoi que je te trouve parfois peu crédible dans tes emportements souvent excessifs, te sentant toujours obligé de répondre aux plus cons de ta massue planté de cloues, chose que tu fais très bien, je dois bien reconnaître ton sens aiguë de la répartie^^... Cependant tu ne feras croire à personne que tu n'est pas frustré (tu me répondra ne jamais avoir prétendu le contraire, du moins si tu me réponds). Tu semble reprocher aussi à beaucoup de n'être que des sales petits merdeux puceau s'excitants sur leurs claviers, et ne valant rien derrière leur écran, tu semble peut-être oublié que tu fais partie de ceux qui vomissent sur la toile (ou dans leur cagoule !!!^^) bien au chaud. Je ne te reproche pas de dire ce que tu pense, je suis simplement sensible à ton travail, et regrette sincèrement que tu soit apparemment si peu apte à te remettre en question sur des choses simples, et d'un tempérament à perde autant de temps dans ces largages de vannes inutiles, je pense que les commentaires donnent le droit à chacun de s'exprimer sur ce que tu fais, certains sont désespérément cons mais méritent-ils d'autant de considération?... Pour ce qui concerne Del Toro ou Bustillo, je te trouve assez dur mais soit, sur ce qui est du "Labirynthe de pan" je pense que tu n'as peut-être pas fais l'effort de voir autre chose qu'une apologie sur la monarchie en fin de chapitre, et étant donné l'ampleur du travail de mise en scene, de direction d'acteur, du travail de la photo et du production design (que tu précise tout de même) de la qualité du scripte, à sa dimension symbolique et à cette telle puissance d'évocation, je trouve ça assez désespérant, et pour le coup très Téléramien^^!
Mais soit, Del toro est un torchon de réal' incompétent qui prend vraiment sont public pour un con, qui fait son travail avec si peu d'intégrité et avec tellement de cynisme, n'aillant d'ailleurs jamais rien produit d'un tant soit peu transcendant, que sa place ici est sûrement légitime^^...

P.S: ton infatigable esprit de contradiction t'interdisait peut-être de publier tes jolies chose blancs sur noir. C'est bien dommage d'en arriver là..

Alie Gorj a dit…

Moi j'ai bien aimé... j'ai trouvé que le sujet était traité de façon assez surprenante.

Alie Gorj a dit…

Mais j'aime bien ton blog :) j'le trouve assez marrant :)

Anonyme a dit…

Bonjour,

je viens de tomber par hasard sur ce blog et j'avoue en apprécier fortement la liberté de ton, même si je ne partage pas le désamour pour le labyrinthe de Pan, que je trouve sympathique, sans plus.

Pour ce qui est du précédent "anonyme", si vous n'aimez pas ce qui est dit sur ce blog, inutile de manifester de l'agressivité. Si cela vous parait insupportable, allez voir ailleurs si vous y êtes, ça vous soulagera....

Quant à Pedro, je vois que nous avons affaire à une personne ignorante et/ou de mauvaise foi : je suis moi-même de gauche, voire d'êxtrême gauche. Pourtant la vérité historique oblige à reconnaitre que les franquistes n'étaient pas tous des monstres et que les communistes égalaient largement les franquistes quant aux atrocités et horreurs commises....Alors un peu de retenue ne nuirait pas....

Et libre à quiconque de préférer les franquistes aux communistes sans se prendre une leçon de morale en travers de la gueule...

Anonyme a dit…

Contrairement à ce que la plupart des abrutis m'en ayant parlé on encensé ce film,j'opine du chef encore une fois en insistant sur l'esthétique boîteuse de cette merde qui ne fait pas peur une seconde et qui n'est ni sympa ni effrayant,la réalisation est moche,molle,les persos à stroper(argot breton pour"refaire la gueule à coup de tatane")et au final une morale débile totalement à côté de la plaque et qui ferait passer cannibal holocaust pour un plaidoyer socio-politique majeur.

Chéri-Bibi a dit…

Un "film de merde" pour moi, ca s'appelle aussi un "nanard" ou une série Z.
Je tombe par hasard (le hasard ne fait pas forcément bien les choses, hein?!) sur ton blog et j'ai regardé un peu la liste de tes "toiles puantes" et bon... Oui pour certains, nettement moins pour la plupart.
Il y eu un magazine de ciné dans les années '80 qui s'appellait "STARFIX". Un magazine, qui avait le mérite d'avoir des critiques z'indépendantes et notamment une rubriques qui s'intitulait Super Nanars", écrite par Robert Paimboeuf. Essaye donc de te procurer un de ces numéros et médites sur de vraies critiques de Nanars (y compris les films X) avec tout l'amour du cinéma qui va avec. Tu en as bien besoin.
Que l'on aime ou pas Le labyrinthe de Pan, la prestation de sergi Lopez, ainsi que la photo, méritent déjà de ne pas ranger ce film dans une telle dénomination.
N'est pas critique qui veut. Quant à ce que tu n'aimes pas, en fait, tu es qui pour que l'on s'interesse autant à toi et à ce que tu ne peux pas piffé ?...

junko a dit…

"Un "film de merde" pour moi, ca s'appelle aussi un "nanard" ou une série Z."

Mon chéri, ce que toi tu appelles un film de merde, j'en ai rien à foutre.

"Que l'on aime ou pas Le labyrinthe de Pan, la prestation de sergi Lopez, ainsi que la photo, méritent déjà de ne pas ranger ce film dans une telle dénomination."

T'as pas lu ma note toi, alors que moi j'ai lu ton commentaire.

"N'est pas critique qui veut."

Je fais pas du travail de critique banane, je dis du mal de ce que j'aime pas. T'es bouché au point de pas avoir compris un concept aussi évident ?

"Quant à ce que tu n'aimes pas, en fait, tu es qui pour que l'on s'interesse autant à toi et à ce que tu ne peux pas piffé ?..."

Autant à moi ? T'es jaloux ou quoi mon petit bibi ?

"j'ai regardé un peu la liste de tes "toiles puantes" et bon... Oui pour certains, nettement moins pour la plupart."

C'est là où tu transpires la troudbalitude éhontée. Alors je suis un connard parce que j'ai dit du mal du film que t'aimes bien, mais sur les autres que tu trouves tout pourri, j'ai raison.
Pas touche à Pan, mais t'as raison sur 300 (c'est un exemple)
T'as pas capté que le prochain trou de balle qui va venir chouiner va m'engueuler parce que j'ai dit du mal de 300 mais que j'avais raison sur Avatar ? En attendant que le fan d'Avatar me traite de débile pour me dire que j'ai quand même raison sur Legion ?
Tu visualises la profonde inanité de ton commentaire puant de suffisance.

Ah j'oubliais, les conseils sur Starfix, tu peux te les foutre où je pense.

youna a dit…

tu actives les commentaires pour t’engueuler avec les gens ? c'est bien, c'est gentil, les français sont frustrés et on besoin d'insulter des inconnues

junko a dit…

Oui, ça m'amuse mais tu remarqueras que je ne t'ai pas insulté...
Il y a un point commun à ceux qui se font traiter à mon avis...

MrZuu a dit…

juste pour dire que je me suis bien poilé à lire cette rubrique :-D je faisais juste une recherche pour l'année de production du film et l'intitulé m'a interpelé.
je ne ferai aucune remarque négative ou positive sur les différents commentaires car chacun est libre de penser ce qu'il veut sur tout et n'importe quoi. néanmoins, tout cela m'a permis d'avoir un éclairage différent sur le film et je remercie tout le monde ;-)
un blog est un blog, n'en déplaise à certains...

MrZuu a dit…

ah ! et si chacun pouvait se relire avant de poster, ce n'est pas de la messagerie instantanée ;-)

thyurhrouge a dit…

j'adore ce blog, bon suivant un point de vue basé sur la lecture de H.P.Lovecraft ce film est génial est vivement les montagnes hallucinés! ps: des fois la merde...c'est bon!

Anonyme a dit…

Pour ma part j'ai trouvé ce film très beau. Je ne comprend rien a tous ces commentaires qui le descendent en flèche. Ne pas aimer c'est une chose mais ne pas chercher à comprendre s'en est une autre....

Anonyme a dit…

Il faudrait un blog "critique de merde". Non parce que là, quand même, niveau argumentation c'est plutôt moyen, je pondais des critiques du genre en cinquième... autant le film m'a beaucoup déçu, je me suis fais chier devant, autant je n'aurais pas trouvé un argument du genre "gnagnagnga la monarchie à la fin..."
Parce que la fille, elle doit avoir dix ans grand maximum, elle lit des contes de fées, alors les histoires entre fascistes et coco, en s'en balance les ovaires. Dans tous les contes de fées il est question de princesse et de rois, et quand petits on les lit la première choses qui nous vient c'est pas "oh! propagande monarchiste!". C'est le fantasme de la belle princesse qui prend le dessus, pas celui de la monarchie. Qu'est-ce qu'on en a à faire à dix ans de dominer ou non le monde? Non je pense qu'un film qui au contraire montre de gentils communistes et des méchants fascistes, ne finit pas en disant "bon, pas votez mono!" ça tient pas la route. Ofelia n'a pas envie de se prendre la tête avec les histoires un peu gore de son beau-père le taré et de sa domestique la résistante, elle s'évade à travers un rêve de petite fille elle se fait son délire et la politique rien à faire...
Bon ensuite cadrage banal, image excellente par contre, BO y'a pire, le méchant.... méchant, la mère très maternelle(quoi? elle épouse un méchant! coooooollabo!!!) et la coco courageuse, y'a du cliché, le crapaux qui se gerbe lui-même.... ça c'est spécial, mais bon pourquoi pas, c'est fantastique. Ca plait au enfant qui n'ont pas trop peur de voir des fées se faire bouffer par un truc avec des yeux dans les mains, aux amateurs de contes de fées et à ceux qui ne sont pas trop exigeant sur l'intrigue.